Projet de centre d'enfouissement de déchets ultimes
Une super décharge dans le Saint- Ponais ?

[ retour au sommaire ]

Courriers officiels

La Sita à Patanarès (fax)
Sita à Association Patanarès....
Aix-en-Provence, le 31 janvier 2003
Objet : votre invitation

Monsieur le Président,
Nous tenons à vous remercier pour votre invitation à la réunion publique que vous organisez le lundi 3 février. Comme vous n'êtes pas sans le savoir, la procédure d'enquête publique en cours sur ce dossier nous oblige à un devoir de réserve avant les conclusions définitives du commissaire-enquêteur.
Dans ce cadre, nous ne pouvons répondre favorablement à votre invitation à cette date.
Cependant, nous restons à votre disposition pour participer à un débat sur le projet, dans la mesure où les conditions de son déroulement garantiraient l'expression de tous les avis, de manière sereine.
Nous restons à votre disposition pour participer à la mise en place d'une rencontre de ce type, dès que nous serons au terme de cette période de réserve.
Vous souhaitant bonne réception de la présente,
Veuillez agréer, Monsieur le Président, nos sentiments les meilleurs.
Philippe Dufourt, directeur général
Patanares aux membres du comité syndical du Parc Naturel Régional du Haut-Languedoc
mardi 28 janvier 2003
ASSOCIATION PATANARES, Ardouane, 34220 RIOLS
à Mesdames et Messieurs les membres du comité syndical du Parc Naturel Régional du Haut-Languedoc
Objet : Demande de rejet du projet de décharge au lieu-dit Tanares (commune de Riols)

Mesdames et Messieurs,
Vous avez pu prendre connaissance des risques que comportait ce projet de décharge. Vous avez également remarqué les erreurs et contrevérités contenu dans le dossier présenté par la SITA-SUD, qui s'est ainsi totalement discréditée. Vous avez lu le dossier contradictoire présenté par l'Association Patanares, soit directement, soit sur le site http://www.decharge34.com. Vous connaissez les réactions très négatives de la population à ce projet et la très forte mobilisation des citoyens. Cette population attend beaucoup de ce dernier rempart que constitue le Parc, vu jusqu'ici comme le garant d'une qualité de vie et de la protection de notre environnement. Vous allez avoir à prendre une position qui engage le Parc Naturel Régional du Haut-Languedoc, position qui se doit d'être cohérente avec les objectifs de la charte du parc et avec ses habitants.

Nous vous demandons donc, compte tenu de la fragilité de notre territoire, et de la nécessité de soutenir son développement, de prendre une délibération affirmant que le Parc Naturel Régional du Haut-Languedoc ne doit pas accepter une telle décharge sur son territoire, et a vocation de proposer le traitement et la valorisation exemplaire des déchets.

En vous remerciant par avance de votre décision, veuillez agréer, Mesdames et Messieurs, l'expression de nos salutations distinguées.
Le président, André Pruneddu
Copie envoyée aux 92 maires du territoire du Parc
Patanares au C.L.A.P.E.
ASSOCIATION PATANARES, Ardouane, 34220 RIOLS
04 67 97 15 29, http://www.decharge34.com
Vendredi 31 janvier 2003

Patanarès est né le 17 décembre 2002 à Riols suite aux nombreuses questions sans réponses qu'a soulevée l'enquête publique. Cette enquête a été ouverte par le Préfet pour un projet de Centre d'Enfouissement et de Stockage de Déchets Ultimes à Tanarès sur la commune de Riols. Ce projet est présenté par la Société privée Sita Sud, filiale de Suez (Lyonnaise des Eaux).
Cette association a pour but :
- De regrouper tous les particuliers de la région souhaitant préserver leur cadre de vie, leur patrimoine et leur outil de travail.
- Mettre en œuvre tous les moyens techniques et juridiques contre tout projet qui porterait atteinte aux activités économiques, sociales et culturelles de notre région, et notamment de s'opposer de façon solidaire à l'installation du CESDU de Tanarès sur la commune de Riols.
- Participer à une réflexion de fond sur le problème du recyclage et de l'élimination des déchets et, plus globalement sur le développement durable du Haut Languedoc et participer, par tous moyens à disposition, à la réalisation de projets concrets dans ce sens.
Vous pouvez consulter le dossier contradictoire au CESDU présenté par l'association à la Mairie de Riols et de St Pons ainsi que chez André Pruneddu, Président (04 67 97 15 29), ou chez Dominique Mininger, Trésorier (04 67 97 25 73), ou chez Corine Cannac, secrétaire (04 67 97 27 45).

Voici un résumé de notre argumentaire contre ce projet :

Le site ne convient pas à un tel projet :
- Sous-sol avec failles pouvant drainer des pollutions sur des dizaines de kilomètres.
- Nappe phréatique répertoriée comme "aquifère karstique patrimonial", inscrit au SDAGE
- Réseaux souterrains, avec résurgences à proximité
- Ouverture du vallon de Tanarès vers St Pons dans l'axe des vents du sud-est, avec le collège du Jaur en droite ligne à 2 km du site
- Site visible depuis la cathédrale (monument historique)
- Forte déclivité du terrain, risque érosif et d'éboulement en cas d'épisode pluvieux de type cévenol
- Fragilisation du sous-sol : proximité de la carrière & zone de séismes (faille d'Ardouane)
- Augmentation du trafic routier (100 passages de camions par jour), accroissement des accidents déjà trop nombreux.

La technique est mauvaise :
- Déchets enfouis sans tri préalable : production de biogaz et lixiviats pendant 50 ans.
- Pas de garantie d'étanchéité de la géomembrane (garantie seulement 10 ans par le constructeur), nombreux incendies (destruction de l'étanchéité, gaz toxiques)
- 1 000000 de tonnes de lixiviats à transporter pour traitement hors site
- Suivi post-exploitation : biogaz et lixiviats à traiter, site à contrôler et entretenir pendant 30 ans avec des charges de fonctionnement sans rentrées financières conséquentes.

Les risques de pollution sont trop importants :
- Air : rejets de biogaz et de gaz de combustion
- Eau : fuite des lixiviats, accidents lors du transport
- Faune : pollution par l'eau, l'air et les pesticides
- Flore : contamination des productions, de la flore sauvage (champignons...)

Les conséquences économiques sont désastreuses :
- Diminution du tourisme vert et de passage
- Menace sur les labels (AOC vins, Navet de Pardailhan, fromages, miel…) et sur l'agriculture
- Existence du Parc Naturel Régional du Haut Languedoc menacée

D'autre part le site de Tanarès est a proximité d'une ZNIEFF que les pollutions générées par cette décharge toucheront nécessairement.
Vous pouvez en savoir plus en consultant le site internet.
Patanares à M.Idrac, Veyzinhet et Bozarelli
ASSOCIATION PATANARES, Ardouane, 34220 RIOLS
04 67 97 15 29, http://www.decharge34.com
vendredi 31 janvier 2003

A Monsieur le Préfet, Préfecture de Montpellier
A Monsieur Bozzarelli,Président du syndicat mixte de la zone Ouest de l'Hérault
A Monsieur Vézinhet, Président Du Conseil Général de l'Hérault
Objet : demande de rendez-vous

Monsieur ............
Sans réponse de votre part depuis notre dernier courrier du 15 courant que vous trouverez ci-joint, nous nous permettons de renouveler notre demande d'entrevue. Cette rencontre nous permettra de faire le point avec vous sur la problématique du CESDU de Tanarès, mais aussi de pouvoir dire à nos 600 adhérents que vous avez le souci de nous entendre.
La constitution de cette association a permis de créer une synergie sur la question de gestion des déchets et il est primordial d'en tenir compte comme vous le suggérez lors de votre courrier aux maires de l'Hérault daté du 8/11/02. Il est intéressant d'observer que le travail de réflexion et de communication de l'association et de la population permet d'endiguer les colères et les inquiétudes générés par ce dangereux projet.
Vous pouvez nous téléphoner au 04 67 97 15 29, chez Monsieur Pruneddu, président de l'association Patanarès.
Veuillez agréer, Monsieur le Préfet, l'expression de nos meilleures salutations.
Pour l'association, Le Président, André Pruneddu

[ haut de page ]