Projet de centre d'enfouissement de déchets ultimes
Une super décharge dans le Saint- Ponais ?

[ retour à la liste ]

Marchons contre la méga-décharge - jour 2
Dimanche 18 mai : De Olargues (10h) à Roquebrun 20 km.

[jour précédent]

Départ à 23, arrivée à 50 !
Le soutien le plus important est venu de Vieussan où nous avons presque doublé le groupe, avec encore une fois l'apéritif offert à la mairie par Michèle. Le pique-nique au bord de l'Orb s'est prolongé par le café cadeau du Lézard Bleu où il fallut laisser le chariot militant qui avait perdu une roue.
La côte de Mons avait dû être fatale car les marcheurs-manifestants n'ont pas hésité à traverser le village pour interpeller les habitants qu'ils ont rencontrés.
Certains bien sûr étaient venus rejoindre les marcheurs spontanément, depuis Ornac, Colombières, La Voulte et même, en début d'après-midi, des retardataires de Courniou. Les chansons ont été affinées tout au long de la marche, les habitants de Ceps qui mangeaient sur leur terrasse ont eu droit à une aubade, avec chorégraphie de pancartes depuis la route.
Enfin, à Roquebrun, estivandiers et autochtones ont profité de la chorale devant le café puis devant la mairie. Le slogan du jour : "Avec la Sita, on boit du lixiviat; avec les marcheurs, c'est le vin du bonheur."
Installés sur les bords de l'Orb, on s'est ensuite baignés presque tout nus mais toujours avec les canards. Ensuite, le maire de Roquebrun est venu rejoindre la troupe qui a pu ce soir apprécier l'omelette aux girolles - offertes par un inconnu - et les gâteaux de Barbara.
Jean est arrivé avec une nouvelle carriole pour le vélo-intendance. On a passé un moment à y mettre les affiches puis à rafistoler le bonhomme Patanares de Claire. A la tombée de la nuit, les campeurs purent se régaler des cerises fraichement cueillies par Marie-France.
Et la nuit est tombée au chant de nombreux rossignols et au coassement d'invisibles grenouilles.


zoom
zoom zoom zoom zoom

[ haut de page ]