Projet de centre d'enfouissement de déchets ultimes
Une super décharge dans le Saint- Ponais ?
 

[ retour au sommaire ]

Réunion du Conseil d'Administration
le 24 février 2003 à 20h30

1) Election du bureau
Il est d'abord discuté du nombre de membres . Le bureau pourrait comporter 9 ou 10 personnes. La question de savoir si l'on constituait une équipe d'animation avec président, vice-président, trésorier... ou si les présidents de commission en faisaient partie, a été longuement discutée.
Les commissions ont été énumérées une première fois, ainsi que les relais que constituent un certain nombre de membres dans les villages et auxquels doivent s'adresser les commissions qui ont besoin de faire distribuer tracts, journaux, invitations..., de même que pour l'affichage public.
Puis on s'oriente vers le choix d'un président, d'un trésorier, de trésoriers adjoints (André Pruneddu, président, Pierre Blondeau, trésorier, assisté de Sylviane Dubois et Dominique Mininger). Le CA se choisit ensuite une vice-présidente (Corine Cannac), un secrétaire (Marcel Caron) et une secrétaire-adjointe (Véronique Mathiau-Agnès) et trois autres membres (Jean Sabench, Chantal Herson-Macarel et Rémi Musard).

2) Les commissions
Dans la discussion, il apparaît que chaque commission se doit d'épauler la commision juridique qui doit communiquer avec le bureau et les autres commissions. Pour la coordination, il n'est pas besoin de faire une commission : c'est tout naturellement la tâche du bureau.
Un président de commission n'est pas automatiquement membre du bureau. Il est invité en fonction des questions à l'ordre du jour.

Commission juridique
Contours faciles à définir : tout faire pour que le projet SITA échoue. La concerne donc tout ce qui dans le projet a un aspect juridique.

Commission historique
Tout ce qui a permis à ce projet de voir le jour (au passage, on évoque la première étude de 1993 par M. Pappalardo qu'on retrouve au bureau d'études Eau et Géoenvironnement)

Commission alternatives
Toutes les alternatives ? Pas nécessairement. Essentiellement celle dont s'occupe la commission déchets. Même si la priorité est de faire échouer le projet SITA, il est important de pouvoir proposer un projet alternatif.

Commission action, animation, tracts
Elle s'occupe des actions ponctuelles et doit s'efforcer de faire participer un maximum de gens, en particulier en utilisant les relais. L'existence d'un comité de citoyens, extérieure à l'association, qui se propose de mettre en oeuvre des actions fortes, est évoquée.

Commission information, journal, Internet
Un journal de plus grand format va paraître. Faire remonter les contributions vers le site Internet. Pour la diffusion de notre journal et d'autres documents, il faut améliorer l'organisation ou alors pourquoi ne pas utiliser les services de la poste en payant. Se renseigner sur les tarifs, voir si les mairies peuvent financer.

Commission scientifique et technique
Un déficit est constaté en économie. Voir vers le Parc Régional ? Un ami hydrogéologue supplémentaire nous a été présenté. Il a eu, entre autres, une expérience de recours entre une association environnementale et la Shell.

3) Questions diverses
- Sur la question juridique : Faut-il se contenter de l'action en référé (seule solution pour faire arrêter le projet)? Il faut d'autres procédures en parallèle.
Il faut un bon avocat, mais lequel ? Pour l'instant, on s'adresse à quelqu'un qui a permis à deux associations de tout arrêter sur une autre décharge et on se propose d'aller voir les amis de l'Aude qui sont efficaces dans la lutte contre leur décharge.
D'autres écueils possibles sont évoqués, puis il est discuté du schéma départemental des déchets. Faut-il ou non le remettre en question ?
- Est évoqué un rapport de l'Inspection Générale de l'Environnement sur les décharges créées depuis 1998 (partout des odeurs, des papiers, des plastiques qui volent...) et la CLI (commission locale d'information) : participerons-nous ou pas ? La question reste posée.
- Une délégation du CLAPE, avec de nombreuses personnes de Béziers et environs viendra visiter le site le 15 mars à 15h et discuter avec nous. RDV devant la mairie de Riols.
- Ce jeudi 27, réunion à Bédarieux entre plusieurs associations du département qui ont les mêmes soucis que nous, pour une information mutuelle, une concertation...
- Même jour à Bédarieux, une réunion avec des membres du Conseil Général, l'ADEME, Eco-emballage...
Il est ensuite question :
- de prendre contact avec les membres de la Commission départementale d'hygiène et l'Inspecteur des installations classées.
- de demander aux maires de la région d'adresser un courrier au préfet.
- de la contre-expertise envisagée ( hydrogéologie). Qui la ferait ? Un expert indépendant (mais agréé par nous). Qui la paierait ?
- des élus du département vont à la rencontre des gens ('Hérault 2005'). Et des mini manif envisagées à ces occasions : le 6 mars à Saint-Chinian, le 10 à Bédarieux, le 18 à Béziers.
- Il est demandé que les réunions des commissions soient annoncées sur le site Internet.

La prochaine réunion de bureau est prévue le vendredi 7 mars à 20h30.

[ haut de page ]