Projet de centre d'enfouissement de déchets ultimes
Une super décharge dans le Saint-Ponais ?
 

[retour à l'accueil]

OBJECTIF "ZERO DECHETS"
Source : ICI-ROM (Initiatives Citoyennes Contre l'Incinération et pour le Recyclage des Ordures Ménagères)

Les associations anti-incinérateurs des 4 coins de France (rassemblées depuis le 30/11/ 02 autour de la demande d'un moratoire sur les projets d'incinérateurs) bien déterminées à continuer à agir ensemble présenteront des contre-projets à l'incinération des déchets lors d'ASSISES qui se tiendront le 7 et 8 juin 2003 en Vendée.
En matière de réduction à la source de nos déchets, voici un plan sommaire de mesures concrètes, simples mais difficiles à appliquer car entrant en contradiction avec les intérêts des lobbies industriels.
Sachant que l'incinération des déchets est une mauvaise réponse à une question mal posée, la question n'étant pas que faire des déchets mais plutôt COMMENT NE PAS EN FAIRE ? deux moyens seraient à notre portée pour mettre le cap vers "ZERO DECHETS"

1/ MESURES DE PREVENTION DES DECHETS A LA SOURCE

** suppression d'emballages, interdiction du tout-jetable (appareils photo, lingettes jetables...) ;

** introduction sur le marché de produits à vocation recyclable et à durabilité augmentée, la règle fondamentale étant qu'un objet non recyclable, ou dont la filière de recyclage n'est pas assurée, ne devrait pas être fabriqué ;

** interdiction des plastiques ou des composites non recyclables et remplacement des plastiques par des matériaux biodégradables ou recyclables à 100% (verre, amidon de maïs ou de pomme de terre), notamment pour les contenants alimentaires - souillés et donc non recyclés ;

** subventionner le recyclage et non le tri ;

** facturer les sacs en plastique sortie de caisse, comme en Irlande où il coûte 0,15 € depuis mars 2002 ;

** taxer fortement les pubs, gaspillage énorme de papier ;

** indexer la taxe professionnelle à une production propre, notamment en fonction des efforts faits pour réduire les déchets ultimes et la production de déchets en général ;

** retour à la consigne, les allemands sont déjà à 100% de contenants verre consignés alors que la France régresse vers le plastique incinérable et non recyclable, tel le remplacement de la bouteille en verre Perrier par une bouteille en plastique ou encore le remplacement des verres dans les cafétérias Flunch par des gobelets en plastique ;

2/ MESURE DE TRI A LA SOURCE

** option du porte à porte toutes collectes avec calendrier précis ;

** séparation du sec et de l'humide (les fermentescibles) , le compostage des fermentescibles étant la règle fondamentale d'un tri efficace ;

** formation, sensibilisation des populations et éducation au tri sélectif dans les écoles ;

** institution d'une redevance établie au prorata de ce que chaque foyer jette, le coût du traitement global des déchets étant indexé à la seule part des déchets ultimes, la redevance constituant ainsi une incitation positive à réduire les ultimes ;

** généralisation de la pesée embarquée ;

** recollectivisation de la collecte : il s'agirait de ne plus laisser à Nicollin et Cie la mainmise sur la collecte de nos déchets, quitte à financer des coopératives ouvrières de recyclage ou encore des recycleries ;

** création de plusieurs centres de tri, maillons indispensables des filières tri- recyclage ;

** pour la fraction non recyclable (11 à 15% selon l'ADEME), il serait judicieux de faire appel de préférence à plusieurs petits CSDU (à ne pas confondre avec décharges) de capacité limitée et tournants.

[ haut de page ]