Projet de centre d'enfouissement de déchets ultimes
Une super décharge dans le Saint-Ponais ?
 

[retour au sommaire]

Que faire de nos produits toxiques ?
extrait du dossier "Les déchets ménagers spéciaux" d'Alter-Déchets

Piles : les piles (bâton ou bouton, ...) sont considérées comme des déchets spéciaux. Elles ne doivent en aucun cas se retrouver dans la poubelle car ce sont les composants les plus toxiques de nos ordures ménagères. Elles contiennent des métaux lourds, fortement polluants et doivent être reprises par le vendeur tout comme les piles rechargeables (décret du 12 mai 1999).

Aérosols : ils peuvent contenir des gaz dangereux pour la couche d'ozone (CFC). Lorsqu'ils sont complètement vides, ils doivent être mis dans le conteneur de recyclage des métaux (aluminium). S'il y reste du produit ou du gaz, ils sont collectés avec les toxiques.

Batteries / Accumulateurs : ils contiennent de l'acide et du plomb et sont toxiques pour l'environnement. Le plomb pouvant être recyclé, ils doivent être repris par les garagistes, les récupérateurs et les points de vente.

Produits chimiques : ils sont traités dans un Centre de traitement des déchets spéciaux. Consultez éventuellement votre fournisseur ou votre droguiste.

Matériel électronique : beaucoup de métaux nobles (or, platine, …etc.) entrent dans la composition de ces matériaux. Ils sont donc très appréciés des récupérateurs ! Pensez à mettre ce type de déchets avec les encombrants lors de la collecte spécifique.

Engrais : ce sont des déchets toxiques repris par les marchands grainiers. Evitez de jeter des emballages non vides. Pensez à les proposer à vos voisins. Mais, attention, une utilisation abusive peut avoir des conséquences néfastes sur l'environnement et sur les plantes !

Huile de friture (végétale) : il ne faut en aucun cas les déverser dans les canalisations qu'elles risquent de boucher et elles posent aussi de gros problèmes en station d'épuration. Elles peuvent être jetées dans la poubelle (dans un emballage de 2 litres maximum) ou récupérées dans les communes équipées de collecteurs adéquats. Ne les mélangez surtout pas avec les huiles de vidange.

Huile de moteur (minérale) : il est strictement interdit de les déverser dans la nature ou les canalisations. Les déposer dans les conteneurs spécifiques. Certains garages ou points de vente les reprennent.

Médicaments : les pharmacies doivent les reprendre afin de les éliminer correctement. Ils sont néfastes dans les ordures ménagères, les eaux usées et les fosses septiques.

Seringues usagées : elles sont récupérées dans les pharmacies. Il est dangereux de les abandonner dans la nature ou de les jeter dans les poubelles en raison des risques de contamination et de blessure.

Peinture : ils ne doivent pas se trouver dans la poubelle. Considérés comme déchets toxiques, ils doivent être ramenés au lieu d'achat ou déposés en déchetterie.

Produits phytosanitaires : ce sont des déchets toxiques qui sont repris par les marchands grainiers… si vous n'avez aucun voisin intéressé par le produit !

Pneus : ils sont systématiquement repris lors de l'achat de pneus neufs.

Thermomètres : les thermomètres à mercure ne doivent être jetés ni dans les toilettes, ni dans la poubelle. Veillez à récupérer le mercure (extrémité métallique du thermomètre) en cas de casse. Les pharmaciens et droguistes les reprennent volontiers.

Tubes fluorescents : ampoules halogènes et ampoules "basse consommation" sont considérés comme des déchets spéciaux. Certains contiennent des vapeurs de mercure et doivent être maniés avec précaution. Veillez à ne pas vous blesser ! Ces lampes (halogènes, au sodium, néon,…) doivent être amenées en déchetterie. Dans certains cas, elles sont reprises sur le lieu d'achat. Seules, les ampoules ordinaires sont à jeter dans les ordures ménagères.

[ haut de page ]