Projet de centre d'enfouissement de déchets ultimes
Une super décharge dans le Saint- Ponais ?

[ retour au sommaire ]

A.G. 2005 - Rapport d'activité Alter-Déchets
Saint-Pons, le samedi 5 février 2005

Le rapporteur :

LE SMOH (Syndicat Mixte de l'Ouest Héraultais)
  • Nous avons eu 2 réunions avec le SMOH en début d'année le 22 janv. et le 5 fév. Sans la présence de Bozzarelli. Une troisième prévue le 4 mars n'aura jamais lieu.
  • Le 2 mars, pourtant, le dossier sur la plateforme de compostage, longuement travaillé, durement étudié, est finalement terminé, ficelé comme jamais, bardé et cuit à point pour ces messieurs du SMOH.
  • Malheureusement pour nous, les élections cantonales de mars ont occasionné un désintéressement total du SMOH à notre égard jusqu'à ce que le Collectif de Citoyens insiste par courrier, fin juin, pour réactiver le partenariat laissées en suspend par le SMOH. Il s'en suit 2 réunions le 23 juil. et le 17 sept.
  • Le 17 septembre, 20 personnes participent, dont les services de l'Etat qui nous expliquent que la loi ne nous permet pas de tester notre méthode ailleurs que sur un site dit ICPE (Installation Classée Pour l'Environnement).
    De nombreux élus, présents pour l'occasion, nous informent qu'ils sont dans l'incapacité de nous accueillir sur leur propre site ICPE pour un essai.
    Quant à notre projet de plateforme de compostage, personne n'est en mesure de nous aider.
  • Bien que Bozzarelli ait juré /craché qu'il allait organiser une table ronde avec les élus des Hauts Cantons, le SMOH, les services de l'Etat, Patanarès et les Citoyens des Hauts Cantons, depuis le 17 septembre, la CAD (Commission Alter-Déchets) n'a absolument plus aucun contact avec le SMOH. Point final.
LE PARC
  • Le Parc nous a reçu le 2 février. Une entente semble possible pour le test puisque le Parc a vocation en ce qui concerne les projets innovants en matière d'environnement.
  • De plus les membres du Parc sont partants pour mettre en place un comité de réflexion sur la collecte des toxiques.
  • Ça fleure bon jusqu'à ce que quelques jours après notre entretien, les membres du Parc soient destitués de leurs droits pour des raisons purement institutionnels internes. Ça devrait s'arranger en février de cette année : plus d'une année perdue à jamais ! et les toxiques polluent toujours notre environnement.
LES ELUS DU SICTOM DE PEZENAS
  • Ils nous reçoivent le 6 mai, nous leur présentons notre projet, ils ont l'air vraiment très intéressé, leur dynamisme et leur efficacité en matière de traitement des déchets "décomposeraient" plus d'un élu de chez nous. Leur "ultime" problème est le traitement des fermentescibles. Ils sont à la recherche de techniques pour le résoudre, mais estimeni que seul, un procédé industriel pourra les aider. En plus, vu les clivages politiques entre les Hauts Cantons et le Littoral, ils semblent bien contents qu'on soit dans la m..... N'oublions pas qu'ils attendent impatiemment l'ouverture de Tanarès. Dommage, ces gens en ont dans le pantalon.
LA MAQUETTE, LA PLAQUETTE et LA BROCHURE
  • La CAD avait décidée en fin d'année 2003 de construire une maquette afin de matérialiser le projet que nous présentons. La maquette est achevée courant janvier et elle est maintenant mondialement connue.
  • Une plaquette sur le Compostage Rustique® a été élaborée (merci à Laure pour son aide) à l'occasion les assises du 9 décembre à Clermont l'Hérault sur le compostage.
  • Une brochure appelée "la plateforme de Compostage Rustique® en 30 et quelques questions" est en cours d'élaboration.
LE DIAPORAMA et LE CONCEPT "ZERO DECHARGE"
  • En avril, la CAD règle les derniers détails d'un diaporama de présentation de l'unité de traitement des OM (la plateforme quoi !) qu'elle présente en avant première au Collectif de Citoyens le 30 avril.
  • La projection nous permet d'affiner notre travail et surtout nous encourage dans notre concept "zéro décharge".
LA TOURNEE
  • Dans un premier temps (protocole oblige), la CAD présente ses projets du 7 mai au 8 juillet, aux conseils municipaux des communes de Riols, Prémian, la Salvetat, Fraïsse, Colombières sur Orb, St Etienne d'Albagnan, St Pons, Rosis et à la Communauté des Communes Orb-Jaur à Olargues. Tous trouvent le projet très intéressant mais, tous, nous renvoient au SMOH à qui ils ont délégué les compétences pour le traitement des OM (sauf la Salvetat).
    Aucun conseil municipal ne nous a proposé son aide de quelque façon que ce soit. Ils "ne peuvent rien faire pour nous", disent-ils, excepté le maire de Riols qui ne comprend pas pourquoi le SMOH n'est pas intéressé par notre projet. (à l'heure où ce rapport est écrit, il doit avoir compris).
  • Dans un deuxième temps, la CAD présente son projet à la population dans les locaux des communes qui nous ont reçus du 23 septembre au 4 octobre. Et finalement, peu de gens ont pu se libérer pour assister à ces réunions d'information.
RECHERCHE DE SITE
  • En mars, Rob Pols propose son aide afin d'entreprendre des recherches de site pour le test de compostage et l'installation d'une plateforme quelque part dans les Hauts Cantons.
    Malheureusement, en mars nous sommes assez préoccupés par l'attitude du SMOH et par la future tournée. Par conséquent, il faudra attendre septembre avant de se pencher sur la recherche de site proprement dite. Quoi qu'il en soit, après moult recherches, nous savons qu'existent effectivement des lieux possibles pour notre projet.
COLLECTIF INTER-ASSOCIATIF DECHETS

La CAD participe activement aux réunions mensuelles du collectif inter associatif :
  • La plateforme de revendication 34 d'avril 2003 est issue de ces réunions et la CAD y est pour quelque chose.
  • Les élus sont interpellés lors des élections cantonales par un questionnaire sur la réduction des déchets à la source, sur les problèmes des fermentescibles, des toxiques, des incinérateurs, des méga-décharges, du zonage et de la démocratie.
  • Visite à Aspiran de la plateforme de compostage des fermentescibles et des déchets verts. Cette visite nous apporte la preuve que lorsque les élus veulent faire quelque chose c'est possible !
  • Organisation des assises sur le compostage le 9 décembre à Clermont l'Hérault. Ces assises nous auront appris, pour certains, les rudiments et l'intérêt du compostage et aura rappelé le rôle capital du compost ou humus pour la qualité sol. Tant sur le plan agronomique qu'environnemental.
En tout et pour tout, la CAD a participé à je ne sais combien de réunions avec des résultats bien minces.

[ haut de page ]