Projet de centre d'enfouissement de déchets ultimes
Une super décharge dans le Saint- Ponais ?
 

[ retour au sommaire ]

Réunion avec le Conseil Municipal de Saint-Etienne d'Albagnan
le lundi 14 juin 2004 à la mairie à 18h30

Début de la présentation à 18h30, comme prévu.
Sylvie présente la Commission Alter Déchets et Hervé le diaporama. Joli ping-pong pendant la présentation, ainsi toute l'équipe intervient à un moment ou à un autre : Sylvie, Anne-Christine, Raymond, Marcel et Olivier. (Chantal présente dans un coin, derrière les élus, prend des notes)

1. Une unique question est posée avant le diaporama : "vous êtes une commission spécifique de Patanarés?"
Prise de notes par le maire au moment des filtres plantés de roseaux. Raymond nous signalera lors du débriefing qu'il en aurait pris assez souvent.

2. Sur la diapo des toxiques, le maire tient à nous faire savoir que les médicaments sont déjà collectés spécifiquement et que les armoires prévues pour les toxiques dans la déchetterie débordent car ils (les élus) n'avaient pas prévu le déstockage des citoyens qui attendaient son ouverture.
C'est limite pour entendre Raymond de là où je suis. Certes, je suis le plus éloigné de lui mais je ne suis pas le plus vieux. Par contre j'entends parfaitement Marcel, Hervé, Anne-Christine ou Sylvie, assis plus loin, eux.

3. sur la diapo des coûts, "la collecte sera toujours faite par la commune ?" questionne le maire, puis "comme vous le dites, ici nous avons dépassé les cotas éco-emballage, ce qui nous a permis d'avoir plus de subventions, mais ça pourrait être encore mieux.."

4. sur la diapo de la préservation de notre environnement dans le respect des lois "on a fermé les décharges, on a ouvert la déchetterie, on est la seule commune en conformité avec la loi" affirme avec force le maire.
"Mais", dit Raymond. "Et la circulaire Voynet?"

5. "personne n'est en accord avec la loi, regardez le scandale de Montpellier..., nous avons tout de même dépensé 7 millions de francs dans notre commune..."

6. "si vous proposez ça (le Compostage Rustique) qui ne coûte pas cher..."

7. à la fin du diaporama, "Bozzarelli ne vous a pas reçus?"

8. "j'ai vu R. Tailhades et ça avance semble t-il"

9. "peut-être que je le verrai demain (Bozzarelli)", dit le maire, et il prend des notes.

10. "qu'est-ce qu'on gagne a être département pilote?"

11. "dans notre commune nous avons beaucoup moins de déchets verts et deux fois plus de toxiques. Les gens ont gardé leur toxiques en attendant la déchetterie"

Vient alors un apéritif assez rapide, aussi convivial qu'inattendu. Il est 19h30 lorsque nous sommes conviés à les laisser terminer leur conseil municipal. Le débriefing se passe chez Marcel jusqu'à 21h30.

[ haut de page ]