Projet de centre d'enfouissement de déchets ultimes
Une super décharge dans le Saint-Ponais ?

[ texte précédent ] [ retour au sommaire ] [ texte suivant ]

La Torchère
Villette Gustave électromécanicien (bac pro msma )

A Monsieur le Commissaire-Enquêteur

Dans mon domaine, j'ai été amené à travailler sur un grand nombre de systèmes industriels, ce qui m'amène à me poser des questions sur le système de torchère et son fonctionnement.
Ainsi son fonctionnement n'est pas décrit dans le dossier, ce qui est regrettable ; ni la date de mise en service de la dite torchère ; de plus, ne sont pas décrits les instruments de mesure et d'enregistrement qui vont avec, ni la fréquence des contrôles et leur type.
Est-ce un oubli ?

Les contrôles me semblent indispensables.
Je me pose la question suivante: que se passera-t-il en cas d'incendie ?
Il y aura fabrication de dioxine (dioxine due à une combustion de déchets ménagers entre 280°C et 480°C)
Les incendies sont fréquents selon le dossier (un tous les un à deux ans) et ne sont pas facilement éteignables ainsi la torchère détruirait cette dite dioxine ? alors que la norme française est, certes, de température inférieure à 900°C, mais avec des paramètres constants.
En cas d'incendie, toute la dioxine ne serait pas détruite.

La réglementation française dit :
Température des fumées : minimum 850°C pendant deux secondes, avec des conditions constantes (rapport de carburant et d'oxygène).
Cette réglementation est celle en vigueur pour les incinérateurs.
Le système prévu est un peu différent ; toutefois, les deux ont des point communs :
la norme parle de fumée ou gaz de combustion (850°C pendant 2 secondes à débit constant). donc, on peut en déduire que ce système est très proche d'un incinérateur [voir arrêté du 20 septembre 2002 : article 2, page 3 (définition) - document joint] d'où des normes identiques ; aussi la présence d'un brûleur d'appoint me semble obligatoire ou fortement conseillé [voir page 9, article 9 b) et c) - document joint]

Pour moi, un système d'asservissement serait un point important ; un système de régulation de l'air , comme sur les chaudières ; et un système de régulation de température. Ainsi les systèmes de sécurité seraient meilleurs.

Dans l'état actuel du dossier, je suis contre ce projet pour les raisons ci-dessus.

[ haut de page ]