Projet de centre d'enfouissement de déchets ultimes
Une super décharge dans le Saint- Ponais ?
 

[ texte précédent ] [ retour au sommaire ] [ texte suivant ]

Pétition des professionnels de santé du secteur St Ponais
signée par 49 personnes soit la quasi-totalité des professionnels concernés

En tant que professionnel de la santé exerçant sur le canton de Saint Pons de Thomières, je m'inquiète pour la santé des habitants face au projet de la Société SITA à Tanarès.
Le centre ville de St Pons est situé à 2 kms 200 du CDSU, il est sous l'influence du vent passant par la décharge un jour sur trois et la topographie du lieu piégerait les divers gaz en les accumulant sur la ville.
Il est maintenant largement reconnu dans le milieu médical que les gaz de décharges génèrent des effets négatifs sur la santé des population riveraines. Les gaz émanant du site de Tanarès proviendraient de plusieurs sources :
• 30 % des biogaz ne seraient pas récupérés et donc seraient lâchés tels quels dans l'atmosphère (des composants de ce biogaz sont toxiques)
• mauvaise combustion de la torchère (production de dioxine).
• incendies spontanés (environ 1 fois par an ou tous les 2 ans, avec également production de dioxine).
Ces gaz sont réputés provoquer :
• des pathologies respiratoires (surtout chroniques)
• une baisse de la fertilité
• une augmentation des malformations congénitales
• une diminution des défenses immunitaires
• une augmentation des pathologies nerveuses
• une augmentation des cancers
J'estime que l'implantation de cette décharge aurait des répercussions sanitaires catastrophiques sur le secteur, à noter qu'un collège avec un internat est situé à 1 Km 600 du site de Tanarès.

D'autre part, aucune surveillance sanitaire de la population n'est prévue dans le dossier d'exploitation de la société SITA.

Pour toutes ces raisons, je demande l'annulation de ce projet à cause de ses répercussions sur la santé publique, en appliquant le principe de précaution.

[ haut de page ]