Projet de centre d'enfouissement de déchets ultimes
Une super décharge dans le Saint-Ponais ?

[ précédente ] [ retour au sommaire ] [ suivante ]

Deux infos du Parc

- une lettre à M. le Commissaire enquêteur accessible en cliquant    ici .
....... le chargement sera un peu long (ce sont des images). Soyez patient !

- le communiqué de presse ci-dessous :
Saint Pons de Thomières le 17 décembre 2002

Communiqué de presse

    Dans le cadre de l'enquête publique en cours et relative à la demande formulée par la société SITA sud, en vue d'obtenir l'autorisation d'exploiter un centre de stockage de déchets ultimes à Riols (Hérault), le Parc naturel régional du Haut-Languedoc souhaite communiquer sa position.
    En premier lieu, le Parc naturel régional du Haut-Languedoc fait part de son grand étonnement de ne pas avoir été saisi directement par les services chargés de l'instruction de ce projet qui concerne son territoire, alors que les dispositions législatives et réglementaires organisent la communication du dossier et demandent l'avis technique du Parc.
    En second lieu, le Parc souhaite rappeler des extraits de sa Charte précisant sa position relative à la gestion des déchets. "Le traitement des déchets et la prévention des pollutions constituent de véritables impératifs pour la préservation de l'environnement, mais aussi pour la qualification du territoire du Parc. (...)Le Parc se donne pour mission de participer activement au traitement des déchets sur son territoire, en particulier, en application de la loi du 13 juillet 1992, sur 3 priorités : résorpsion et traitements des décharges sauvages ; organisation de la collecte sélective, réduction du volume des déchets produits et valorisation des déchets ; sensibilisation et information permanente auprès de la population, des collectivités et des entreprises du Parc. (...) Ces priorités sont en cohérence avec les dispositions des plans départementaux de traitement et d'élimination des déchets de l'Hérault et du Tarn, pour lesquels le Parc est, sur son territoire, un outil d'animation et d'incitation."
    Par ailleurs, le Parc naturel régional du Haut-Languedoc, avec l'ensemble des acteurs concernés, engage depuis quelques années des démarches de qualification et de promotion des produits et des productions de son territoire, qui permettent de renforcer son image, son attractivité, sa notoriété et à terme son dynamisme économique. La réalisation d'un tel centre entraînerait de façon inéluctable un conflit d'images très préjudiciable au territoire, à ses habitants, à l'ensemble des acteurs socio-économiques et à toutes ces démarches engagées ou animées par le Parc naturel régional du Haut-Languedoc.     Le Parc rappelle que la commune de Riols est comprise dans l'aire de production de l'AOC Pélardon, jouxte la commune de Ferrières-Poussarou comprise dans l'AOC viticole Saint-Chinian, la commune de Saint de Minervois comprise dans l'AOC viticole Saint de Minervois, et enfin la commune de Pardailhan sur laquelle une procédure AOC est en cours pour le navet de Pardailhan.
    Le Parc a donc adressé un courrier à l'Institut national des appellations d'origine l'informant du projet, afin que cet institut puisse se déterminer sur les actions sur les actions à entreprendre, dans le cadre de l'article L.512-6 du code de l'environnement (livre V, titre 1er, chapitre II).
    Ces différents éléments ainsi que de nombreuses remarques et questions concernant le dossier technique du projet ont été portés à à l'information de Monsieur le Préfet de l'Hérault et de Monsieur le Commissaire enquêteur.
    Dans l'attente de réponses aux demandes de précisions formulées, le Parc naturel régional du Haut-Languedoc réserve son avis sur le projet d'exploiter un centre de déchets ultimes à Riols.
    Enfin, le Parc demande que l'enquête d'utilité publique soit prolongée afin que les populations locales puissent s'exprimer pleinement et après examen approfondi du dossier.

[ haut de page ]