Projet de centre d'enfouissement de déchets ultimes
Une super décharge dans le Saint-Ponais ?

[ texte précédent ] [ retour au sommaire ] [ texte suivant ]

Lettre à Monsieur le Préfet de l'Hérault
Le Personnel du Collège du Jaur de Saint-Pons de Thomières

Monsieur le Préfet,

Vous devez vous prononcer prochainement sur le projet d'installation d'une décharge géante de déchets ménagers ultimes au lieu-dit TANARES près de Saint-Pons. Le personnel du Collège de Saint-Pons tient à attirer votre attention sur les faits suivants :

- Une partie non négligeable des biogaz produits par le site ne seront pas récupérés et se répandront tels quels dans l'atmosphère ;
-les gaz de combustion produits par les torchères seraient très dangereux en cas de dysfonctionnement,
- enfin, les ingénieurs de la société SITA SUD chargés de l'exploitation ont admis des risques d'explosion ou de combustion interne avec rejets de gaz très toxiques (occurrence : une fois par an en moyenne ).

Or, notre collège se trouve à moins de deux kilomètres du site envisagé, sans qu'aucun obstacle l'en protège (on voit très bien le site de Tanarès depuis le collège), et au Nord-Ouest de celui-ci, autrement dit exactement sur le trajet du vent marin ; ce qui veut dire qu'un jour sur trois en moyenne, le collège sera exposé directement aux rejets de gaz plus ou moins toxiques et en première ligne en cas d'accident sur le site.

Il nous semble insensé de laisser fonctionner un établissement d'enseignement avec plus de 200 élèves, dont 30 internes, dans ces conditions. Nous vous demandons donc, au nom du principe de précaution, de refuser de donner votre aval à la réalisation de ce projet.

Nous vous prions d'agréer, Monsieur le Préfet, l'expression de nos sentiments dévoués.
Saint-Pons, le 10 mars 2003
Tout le Personnel du Collège du Jaur

[ haut de page ]