Projet de centre d'enfouissement de déchets ultimes
Une super décharge dans le Saint-Ponais ?

[ texte précédent ] [ retour au sommaire ] [ texte suivant ]

Lettre de l'Office de Tourisme d'Olargues à M. le Préfet
Objet: centre de stockage de déchets ultimes - Riols

Monsieur le Préfet,

Vous allez devoir prendre une décision qui, au-delà de votre engagement personnel, va engager toute une population pour plusieurs décennies : l'implantation d'un centre de stockage de déchets ultimes sur la Commune de RIOLS ou lieu dit TANARES.

Notre courrier a pour but de vous préciser les inquiétudes soulevées par un tel projet.

Depuis de nombreuses années, l'OFFICE DU TOURISME, grâce à l'implication de l'ensemble de ses prestataires de service (agriculteurs, viticulteurs, apiculteurs, commerçants, loueurs de gîtes etc ...). travaille à garantir aux visiteurs, un environnement protégé et une nature indemne de toute pollution. Toutes ces actions ont nécessité des investissements coûteux dans des structures d'accueil de qualité et un développement de produits naturels très appréciés dans le cadre d'un tourisme vert. Ce projet portant atteinte au milieu naturel ruinerait tous ces efforts consentis pour assurer un revenu décent à l'ensemble des prestataires dans une région qui souffre déjà économiquement.

Nous attirons votre attention également sur les conséquences au niveau de l'impact paysager, du trafic routier déjà saturé, ainsi que des nuisances olfactives qui seraient un frein au développement touristique.

L'OFFICE DU TOURISME et ses partenaires s'attachent à donner de notre PAYS l'image d'un poumon vert, situé au coeur du PARC NATUREL REGIONAL DU HAUT LANGUEDOC, qui n'est pas compatible avec la création d'un site où seraient enfouis les déchets de plus de la moitié du département.
De plus, ce projet ne peut être installé au-dessus de la pyramide des eaux. Nous n'avons pas le droit d'hypothéquer la qualité des réserves d'EAU pour nos descendants et seul le principe de précaution doit s'appliquer.

La notion d'intérêt général ne peut ici être évoqué alors que des risques de pollution majeurs menaceraient les nappes aquifères de toute une région, et de surcroît au moment où le ministère de l'Environnement travaille sur un vaste programme pour répertorier et protéger nos eaux patrimoniales.

Soucieux de préserver ce cadre de vie et de maintenir une activité touristique essentielle à l'économie locale, les adhérents de l'OFFICE DE TOURISME vous demandent de refuser l'autorisation d'exploitation pour ce projet et de rechercher d'autres solutions et un autre site pour traiter les seuls déchets des Hauts Cantons.

Voulant croire, Monsieur le Préfet, en votre parfaite attention sur un sujet aussi grave, nous vous adressons nos respectueuses salutations.

Jean-Claude Branville
Président de l'Office de Tourisme du Canton d'Olargues

[ haut de page ]