Projet de centre d'enfouissement de déchets ultimes
Une super décharge dans le Saint-Ponais ?
 

[ texte précédent ] [ retour au sommaire ] [ texte suivant ]

Lettre aux instances officielles
Association des parents d'élèves du Saint-Ponais, le 08/04/03

ASSOCIATION DES PARENTS D'ELEVES DU SAINT PONAIS
L'Association des parents d'Elèves du Saint Ponais tout comme les professeurs et le personnel du collège du Jaur émet un avis défavorable à la création de la décharge au lieu dit Tanarès.
Vous trouverez ci joint copie de la lettre adressée par l'Association à M. le Préfet de l'Hérault, à M. le Recteur, à M. l'Inspecteur d'Académie, à M. le Député Maire de Saint Pons ainsi qu'à la D.A.S.S.
De plus l'Association Patanarès vous rappelle que le samedi 12 avril à partir de 14h30, elle organise une manifestation contre le projet de décharge.
Cette manifestation se déroulera sous forme de carnaval avec remise de prix aux meilleurs déguisements.
Tous les parents et les enfants qui se sentent concernés par ce problème sont invités à participer.

Lettre à M. le Préfet de l'Hérault

ASSOCIATION DES PARENTS D'ELEVES DU SAINT PONAIS
Mme Monique TARBOURIECH Brassac 34220 SAINT PONS
Saint Pons, le 8 avril 2003

à Monsieur le Préfet
Préfecture de l'Hérault
34 place des Martyrs de la Résistance 34000 MONTPELLIER

L'Association des Parents d'Elèves, à l'instar des professeurs et du personnel du Collège du Jaur souhaite affirmer son opposition au projet d'implantation d'une décharge au lieu dit Tanarès.
Le collège ne se trouve qu'à 1,2 km au Nord Ouest du site retenu sans aucun obstacle naturel pour le protéger des vents marins qui soufflent régulièrement sur nos hauts cantons.
Compte tenu des risques qu'il ne faut pas occulter, faudrait-il envisager en cas de problème de fermer le collège chaque fois que souffle le vent du sud et ce en invoquant le principe de précaution ?
De plus les enseignants qui hésitent déjà à venir dans notre région risquent d'être encore plus nombreux à refuser de vouloir s'installer près d'une décharge drainant tous les détritus de l'ouest du département.
Tous ces éléments font que nous, parents d'élèves nous opposons à un tel projet pour défendre la santé de nos enfants, leur cadre de vie, nos institutions scolaires.

Veuillez agréer, Monsieur le Préfet, l'expression de notre respectueuse considération.

La Présidente de l'A.P.E.S.P, Mme TABOURIECH

[ haut de page ]