Projet de centre d'enfouissement de déchets ultimes
Une super décharge dans le Saint-Ponais ?
télécharger ce texte

[ texte précédent ] [ retour au sommaire ] [ texte suivant ]

Motion des élus de Mons la Trivalle (unanimité)
relevé dans Midi-Libre du 01/02/03

Tous les élus sont conscients de la nécessité du choix d'un site d'enfouissement technique dont la capacité doit aller de pair avec la topographie et la démographie du territoire des Hauts-Cantons (Ouest Biterrois).
Mons a, avec son propre financement, éradiqué la "décharge du four à chaux" et depuis son adhésion à la communauté de communes Orb-Jaur, a fermé la décharge de "Capescal", participe p1einement à la collecte sélective et adhère à la construction d'une déchetterie.

Considérant l'enquête publique de demande d'ouverture d'un centre de stockage de déchets ultimes sur le site de "Tanarés" à Riols, que les éléments présentés ne permettent pas de garantir l'impact du projet sur l'environnement et la santé publique, que le plan départemental d'élimination des déchets n'est pas respecté, que le Parc naturel régional n'a pas été saisi de la procédure et à l'identique les élus de la collectivité territoriale,.. et vu l'impact sur le réseau routier, le tourisme, la géologie et sur les risques technologiques et naturels, l'absence d'une commission locale d'information et de surveillance, comprenant les représentants des usagers et les organismes de protection de la nature, de la faune et de la flore, les élus de Mons-la-Trivalle sont opposés au projet tel que présenté par la société Sita Sud.

[ haut de page ]