Projet de centre d'enfouissement de déchets ultimes
Une super décharge dans le Saint- Ponais ?
 

[ retour au sommaire ]

Jean Arcas répond à notre circulaire
1er février 2004

FÉDÉRATION
DE
L'HÉRAULT

Section
d'OLARGUES
P A R T I S O C I A L I S T E





Olargues le 1er février 2004


Monsieur le Président
Association Patanarès


Objet: votre circulaire

Monsieur le Président,
J'ai bien pris note de votre souhait de connaître la position des candidats socialistes sur le projet de CSDU à Riols.
En préalable, je vous invite à faire cette démarche auprès de l'ensemble des candidats républicains aux élections de l'ouest biterrois; sans cela, votre action s'inscrirait dans une démarche politicienne néfaste à l'intérêt de cette juste lutte. Je suis étonné que vous n'ayez pas interrogé Jacques Blanc lors de sa venue à Fraïsse sur Agoût, commune dont le maire s'est déclarée favorable au projet.
En tant que Maire et Président de la Communauté de communes Orb-Jaur, je me suis opposé dès le début à ce projet, et n'ait cessé de le manifester à diverses occasions (manifestations, réunion chez le Préfet, attaque de la décision du Préfet au TA). Vous le savez très bien.
En tant que conseiller général de l'Hérault, j'ai voté comme l'ensemble de mes 49 collègues, la motion du Conseil général s'opposant à ce projet. Je vous rappelle par ailleurs, que le Conseil général n'a pas aujourd'hui de compétence légale en matière de déchets ménagers. La loi de décentralisation lui confiera la responsabilité du schéma départemental des ordures ménagères au 1er janvier 2005.
Dans mes réunions et dans la brochure portant sur mon bilan de conseiller général, une large place sera faite à l'environnement et aux ordures ménagères.
Dans mon action, je défends des solutions de proximité équitables pour les usagers et indiscutables sur le plan écologique. Le projet actuel incontrôlable sur le plan économique, ne va pas dans ce sens.
Le texte suivant sera diffusé.

L'INADAPTATION DU SCHEMA DIRECTEUR POUR LE TRAITEMENT DES DECHETS MENAGERS REALISE PAR LES SERVICES DE L'ETAT ET LE VIDE JURIDIQUE SUR LA NOTION DE DECHETS ULTIMES ONT FAVORISE L'EMERGENCE D'UN PROJET PRiVE DE CENTRE DE STOCKAGE DE DECHETS SUR LA COMMUNE DE RIOLS.
AUSSI, NOUS NOUS Y OPPOSONS FERMEMENT.
NOUS AVONS ATTAQUE LA DECISION DU PREFET D'AUTORISER CE CENTRE DE STOCKAGE A TANARES AU TRIBUNAL ADMINISTRATIF.
NOUS SOMMES TRES ATTENTIFS A L'EVOLUTION DE CETTE SITUATION.


Je vous rappelle par ailleurs que j'ai indiqué à Madame GRUNDER, Présidente d'ATTAC Jaur-Somail, en septembre dernier, ma position sur la gestion des services publics et notamment vis à vis de la politique de l'eau et du traitement des déchets.
Enfin, ma commune a récemment adhéré à l'association internationale des populations des montagnes du monde, qui s'oppose à la banalisation de ces territoires fragilisés par la mondialisation.

Je vous prie de croire, Monsieur le Président, en l'expression de mes salutations distinguées.

Jean ARCAS

[ haut de page ]