Projet de centre d'enfouissement de déchets ultimes
Une super décharge dans le Saint-Ponais ?
 

  [ retour au sommaire ] [ suivante ]

Reçus par email
du 16 au 19 décembre 2002


Reçu le 19/12/2002 de Gérard Gourdouze de Prémian
Bonjour j'habite à Prémian et travaille dans la région, je voulais savoir si les nuisances engendrée par la mega poubelle allaient s'arrêter au panneau de Riols, nous sommes limitrophe et je n'ai pas entendu grand monde du canton d'Olargues. Par ailleurs jeudi il y a une réunion du conseil de la commune de Prémian et la question n'est même pas à l'ordre du jour.
Voici la lettre au Père Noël de mon fils :
J'habite dans le parc naturel du Haut Languedoc, tu sais là où l'air est un peu plus pur et l'eau un peu plus bonne. Cette année mon plus beau cadeau serait que tu dises aux grandes personnes qu'ils pensent à nous. Que nous aussi, quand nous serons grands, nous voulons respirer de l'air pur et boire de la bonne eau.
QUENTIN 4 ans et demi PREMIAN.

haut de page

Reçu le 18/12/2002 de M. Christophe Bourdel, premier adjoint de la commune de Prémian
Bonjour,
En tant qu'élu local (1er adjoint de la Commune de Prémian) et simple citoyen, je ne peux cautionner ce projet et en particulier la manière avec laquelle il a été amené sur la place publique. C'est la raison pour laquelle j'ai proposé au Maire de Prémian un projet de motion qui sera soumis au Conseil Municipal ce Jeudi.
Ce combat est louable mais il faut surtout avoir une attitude productive. La question du traitement des déchets est cruciale et récurrente mais aujourd'hui peu de solutions satisfaisantes existent.
Je regrette néammoins que l'on ait modifié, de par la volonté des Verts, les orientations initiales du Plan départemental d'élimination des Déchets qui préconisaient le traitement par incinération. Aujourd'hui les nouvelles techniques d'incinération sont certainement moins polluantes que toute solution d'enfouissement, d'autant plus lorsque il n'y a aucune "stabilisation" préalable de la fraction fermentescible.
Je pense enfin qu'il serait souhaitable et urgent d'alerter les médias presse, radio et télé pour relayer l'action du collectif. J'ai vu comment le collectif anti - décharge de Bessan a su utiliser ces relais pour contribuer à faire reculer les porteurs de projet, alors même que le projet de Bessan était probablement moins risqué en terme de nuisances que celui de Riols.
Bon courage à tous.

haut de page

Reçu le 17/12/2002 de Xavier LECAS habitant La Roque, Le Soulié
Suite à la mobilisation de toute une population contre un projet de destruction de notre économie locale, je tenais à souligner votre réflexion sur le tourisme vert.
En effet, depuis des années, les élus locaux n'arrêtent pas de nous parler et de nous promettre leur soutien au développement du tourisme dans notre belle région, qui, on le sait, ne manque pas d'attraits.
Ainsi, certains projets municipaux et communaux ont pris forme en ce sens.
Mais, si vous le permettez, parlons un peu des particuliers, qui, arrivés ici, sont tombés amoureux de cette nature et veulent aussi participer, à leur manière et selon leur budget, au développement touristique de nos hauts cantons.
Malheureusement, ils rencontrent des difficultés administratives leur expliquant qu'il n'y a pas de P.O.S, que l'on ne peut pas construire ou développer un projet touristique dans notre beau PARC REGIONAL DU HAUT LANGUEDOC, car c'est un SITE PROTEGE, même si votre projet (d'une dimention minime) est en harmonie avec le paysage et en aucun cas ne dénature l'environnement.
ALORS POURQUOI ON ACCEPTE CETTE DECHARGE !
La SITA pèse donc plus dans la balance économique que le petit habitant qui essaie de vivre où il a choisi en participant au développement de sa région?
Messieurs les élus, réfléchissez bien avant de prendre une décision.
Il en est de l'avenir démographique des hauts cantons.
Développement économique rime avec développement démographique, n'oubliez jamais ça!
Xavier LECAS habitant La Roque, LE SOULIE.

haut de page

Reçu le 17/12/2002 de Nicolas TORMO
Bonjour,
Je viens de parcourir les pages de votre site. C'est effectivement navrant comme projet. J'ai plus particulièrement porté mon attention sur la page géologie vues mes affinités. Je suis entièrement d'accord. La structure du terrain est favorable à un draînage rapide des eaux en profondeur avec les conséquences décrites.
Etant chimiste de formation, je me permets aussi d'attirer votre attention sur les dioxines que créent irrémédiablement les incinérateurs. Bref, je sens qu'on en a pas finit avec ces horreurs.
Comment faire pour adhérer à votre asso ?

haut de page

Reçu le 17/12/2002 de Silyfe
Nous voulons simplement vous dire qu'un ami nous a donné votre adresse pour que nous puissions voir ce qui menace de se faire dans votre région et nous joignant à vous tous pour dire NON, NON et NON à ce projet calamiteux. Etant du limousin si un appel à signature devait se faire, veuillez m'en informer et je ne manquerais pas d'y apposer ma signature.
bonne révolte, le Limousin vous soutient.

haut de page

Reçu le 17/12/2002 de Christophe
Bonjour,
Tout d'abord merci pour ce site qui en dit plus que nos élus et qui nous explique dans le détail ce qui risque de nous arriver si nous ne bougeons pas nos culs(pardon pour ce mot mais il est de rigueur). Travaillant dans la région d'Olargues et n'étant pas libre ce mercredi pour être auprès de vous tous, y aura t-il à l'issue de cette manif ,un autre rassemblement en week-end?
TOUS EN ENSEMBLE pour que notre région ne devienne pas la décharge du département.
Christophe

haut de page

Reçu le 17/12/2002 de M. Restouble Photographe à St Pons
Bonjour
Deux questions:
- Les détonations de la carrière Carayon n'engendrent-elles pas des microfissures dans la roche avoisinante ? et si oui, l' écran d'étanchéité géotextile ne risque t-il pas d'avoir lui aussi des dommages au fil du temps ?
- Notre région est éloigné des grand centres et en cas d'accident grave (ou catastrophe), quel sera le temps de réponse des unités de secours spécialisées ?
Merci et bon courage pour votre action.

haut de page

Reçu le 17/12/2002 d'un jeune Riolais
J'ai 20 ans, dans 50 ans peut-être mon avenir sera détruit à cause de cette méga décharge qui va polluer notre environnement . Mais lors de grands vents c'est peut-être le bitterois ou le narbonnais qui sera pollué alors ils devraient aussi se mobiliser. Quoi qu'il en soit, je n'aurais peut être pas la chance de finir mes vieux jours dans un pays que j'aime et où mes ancêtres ont vécus, depuis toujours. Comment pourrais-je expliquer à mes enfants et petits enfants que, faute d'opposition à ce projet, ils ne pourront plus, comme moi quand j'avais 20 ans, aller chasser car le gibier sera contaminé, aller pêcher car il n'y aura plus de poissons dans le Jaur, aller ramasser des champignons car la cueillette sera interdite à cause de la pollution ?
Comment pouvons nous accepter que ce territoire où nous vivons et que nous aimons devienne une poubelle et une bombe à retardement.
C'est pourquoi je demande à tous les jeunes de se mobiliser , et de signer le registre d'enquête publique à la mairie de Riols.
Un riolais de souche bien implanté.

haut de page

Reçu le 17/12/2002 de Jean-Marie CANS, formateur Département des Sciences de l'Education, IUFM de la REUNION
     Je vous adresse ma signature à votre pétition (s'il y a) contre l'implantation d'une poubelle géante dans un espace qui était encore relativement protégé (carrières omises).
     Je suis propriétaire avec mes enfants à ROULIO et m'étonne que les impératifs du Parc ne s'appliquent qu'à l'obligation faite aux habitants de peindre d'une certaine couleur les volets de leur habitation (quand c'est respecté).
     Il semblerait que nous ayons là affaire à une véritable catastrophe écologique en sursis, qui, il est vrai, touchera peu d'électeurs étant donnée la densité démographique du coin. J'ai le souvenir dans les années 70-80 du village de Sérignan dont le Conseil Municipal avait dit "non " à un projet similaire. Que disent les élus?
     Bien que très loin physiquement, je me sens très solidaire de votre action et vous remercie de la défense que vous prenez d'un coin de pays qui m'est très cher.
     Recevez mes salutations distinguées et amicales car je connais sûrement certains d'entre vous.
     PS : Bien sûr, si je peux faire quelque chose....

haut de page

Reçu le 16/12/2002 de Marylin, fille d'une habitante de Riols
Bonjour,
     Je me suis "promenée" sur votre site internet et j'ai découvert le terrible projet d'installation d'un centre d'enfouissement de déchets de Tanarès, prévu sur la carrière Carayon.
     J'habite à Paris mais j'ai la chance d'avoir mes parents à Riols ce qui me permet de profiter de votre belle région régulièrement.
     Comme vous, je trouve ce projet scandaleux et les conséquences tant sur le plan de l'environnement que sur la vie de la région en général risquent d'être catastrophiques.
     Je ne peux malheureusement me déplacer à la mairie de Riols avant le 20 décembre. Néanmoins, je serai ravie de signer, le cas échéant, une pétition ou de vous aider d'une quelconque manière si je le peux.
     Bravo pour la mobilisation et le courage de votre collectif et j'espère que vous réussirez à protéger cette belle Vallée du Jaur que nous aimons tant.
     Bien à vous.

[ haut de page ]