Projet de centre d'enfouissement de déchets ultimes
Une super décharge dans le Saint-Ponais ?
 

[ précédente ] [ retour au sommaire ] [ suivante ]

Reçus par email
du 1er juin au 31 août 2003


Reçu le 12/08/2003 de Didier D.
Bonjour,
je m'appelle Didier et j'ai trouvé votre site par un "lien"...
Je voudrais vous signaler qu'actuellement, en Dordogne, nous avons le même cas de figure. On veut nous imposer un incinérateur de 200 000 tonnes d'ordures, cette décision prise à la sauvette par notre préfet.
Un collectif s'est constitué autour de deux personnes "moteur" : ils sont horticulteurs à AJAT 24120 (suivent les coordonnées)
Je ne suis pas un militant engagé à fond mais je suis solidaire quant à une pétition qui circule.
Des réunions sont prévues à la rentrée dans les villages.
Le projet a été repoussé avec succès dans un autre village, la population s'étant mobilisée.
Le problème c'est que le projet risque d'aboutir pour plusieurs raisons ici: la faible motivation des élus maires du canton concerné (16). Le fatalisme ambiant règne, et les maires peu motivés, car mal armés face aux gros politiques du coin.
D'autre part, la commune (MRP) qui recevrait l'incinérateur est très endettée. Ainsi l'incinérateur serait une opportunité.
On fait donc fi du tourisme qui pourtant fait vivre la région (Sarlat, Lascaux, foie gras, etc...), des éleveurs, de la santé publique,... etc.
A signaler que notre canton fait actuellement incinérer ses déchets dans un incinérateur de limite Corrèze proche de 30 km de celui que l'on veut installer en Dordogne !
Ainsi nous serons arrosées 2 fois de dioxine.
Pouvez-vous nous aider ou prendre contact avec JF ?
A très bientôt, ici, ou sur un autre site ou forum
Reçu le 31/07/2003 de Philippe R.
bonjour,
j'ai parcouru votre site un peu rapidement pour l'instant mais je vais le consulter plus en détail car beaucoup d'articles m'intéressent.
En effet, nous sommes dans la même situation que vous, un projet de décharge de type II est prévue près de chez nous (Sita Mos). Deux associations contre la décharge viennent de voir le jour et nous avons l'intention de faire nous aussi un site Internet. Je souhaiterai donc utiliser certains de vos articles si vous ni voyez pas d'inconvénients.
Pour info notre association, "Un Futur pour nos Enfants" est apolitique et nous souhaitons faire des propositions en faveur du tri sélectif et de la réduction des déchets à la source le compostage, c'est aussi pourquoi nous avons trouvé votre démarche Alter-déchets très intéressante.
J'aimerais aussi savoir si vous avez déjà des supports informatique style diaporama sur les déchets dans le but de faire des conférences.
Je vous remercie par avance et vous souhaite bon courage.
Reçu le 27/07/2003 de Hugues de B.
Bonjour,
nous habitons une commune à Ambernac en Charente qui est sous la menace de l'installation de deux centres d'enfouissement dans la commune voisine d'Ansac pour un enfouissement de déchets ultimes du département de la Charente.
Nous agitons les conseils municipaux concernés pour organiser une défense juridique.
Nous avons lu le splendide article que la Tribune vous a consacré ; pourriez-vous nous donner des tuyaux sur le nom d'avocats qui sont spécialisés dans la défense de l'environnement?
nos communes sont pauvres ; avez-vous une idée des frais ?
merci d'avance
Avec nos encouragements et bravo pour ce que vous faites
Reçu le 23/07/2003 de Jocal
....Bonjour,
la source dont je parle (dans le mail précédent, ndlw) se situerait plus haut que Cassilhac et sur le versant vers Tanares, un ouvrage bassin ou captage y serait construit, d'ailleurs un trop plein existe sur la route dans le hameau, fort bien aménagé en fontaine et qui laisse couler l'eau en permanence : rares sont les périodes où le trop plein ne coule pas. salutations

Salutations
Reçu le 20/07/2003 de Jocal
....Bonjour,
J' ai vu sur le site votre carte concernant les sources et les cours d'eaux autour du site de TANARES et je suis surpris de ne pas voir la source qui alimente le hameau de Cassilhac ,il m' vait été dit que celle-ci dessert le hameau en eau potable,est-ce une erreur de ma part ?
Ou bien l'eau est acheminée de Riols ? Si ce n' est le cas ,je suppose que le hameau d'Euzedes est alimenté dans les mêmes conditions et peut-être dresser un état de tous les hameaux alimentés par ces diverses sources, dont on ignore, peut-être, la provenance.
Tous mes encouragements dans l'action que vous menez.
Salutations
Reçu le 16/07/2003 de Elisabeth B.
Qu'en est-il de la décision préfectorale qui devait être rendue publique au 15 juillet ? Je n'arrive pas à me tenir correctement informée, alors que je soutiens l'association et ses légitimes revendications et que je suis en train de regarder de près ce qui se passe du coté de Rosis.. Tanares se limite t-il au St Ponnais ??? Merci de répondre et courage.
Avec toute mon approbation, partagée également avec le comité de citoyens
Reçu le 12/06/2003 de Elisabeth B.
Pourrai-je avoir au fur et à mesure des négociations ou manifestations concernant ces projets de décharge (je suis quand même à l'assoc.!), car j'ai l'impression qu'après avoir été interpellée, du fond de mon coin, au Poujol sur Orb, je suis désormais aux oubliettes.
Les gens d'ici se sont aussi monopolisés contre Tanarès Sita et ont signé des pétitions en faisant passer l'information, et en manifestant : c'est un peu frustrant d'être tenu à l'écart et de ne plus rien savoir...
Les gens sont fort préoccupés à présent de la tournure que prennent les choses, notamment sur le projet de Rosis.
N'ayant aucune information, je ne peux leur répondre. Je serai ravie d'être invitée aux différentes discussions concernant ce problème (j'ai su mercredi que le Maire de Castanet le Haut avait fait une réunion d'information publique...Trop tard pour moi !)
Merci de m'avoir lue jusqu'au bout
Reçu le 05/06/2003 de GOULAMAS'K
bonjour
l'association Patatr'oc et Goulamas'K vous invite (un peu tard certes) à tenir un stand militant et d'information les 07 et 08/06 à Puisserguier dans le cadre de la fête des Goulamas et de la fête de la musique prématurée.
contactez-nous si vous êtes intéressés pour voir comment procéder
Reçu le 04/06/2003 de Bébé
Messieurs,
Il semble que vous ayiez eu connaissance du projet d'un C.E.T. à Castanet. J'aurais souhaité connaître vos avis et éventuellement savoir si vous pouvez m'apporter des réponses précises aux questions ci-dessous.
Est-il exact que des associations de défense d'environnement (lesquelles ?) ont été contactées et défendent le projet ?
En ce qui concerne l'hydrogéologue consulté, on ne sait pas de qui il s'agit. Par contre, n'est-il pas souhaitable de faire entreprendre des études indépendantes ?
Pouvez-vous rassurer une partie de la population qui s'inquiète du manque d'information ou émettre des réserves quant au bon déroulement des études et de ses futurs résultats ?
Existe-t-il des risques environnementaux, même s'il sont bien moindres qu'à Riols? Que pensez-vous du transport par la route (pas adaptée du tout !) ?
Etes-vous réellement d'accord avec ce projet, qui constituerait certainement une alternative à celui de Riols, ou bien êtes-vous bien contents de vous débarrasser du bébé ? Le Préfet, lui, ne va-t-il pas avoir la satisfaction de s'engoufrer dans cette voie des "petites" décharges, ne rencontrant peut-être pas la même mobilisation qu'à Riols ?...
Merci pour vos éclaircissements qui me seront utiles pour suivre ce dossier de plus près.
Cordiales salutations.
Reçu le 03/06/2003 de Laurent D.
En quelques jours, deux infos contradictoires ; peut-être complémentaires ?
Le 27 mai, la presse annonce que suite à la marche de Patanares, le Préfet accepte une contre-expertise. Aujourd'hui 3 juin, Midi Libre évoque l'héroïque combat de K. Mesquida à l'assemblée nationale pour obtenir cette contre-expertise ... Alors Info ou Intox ? Pirouette politique ?
Dans tous les cas, je reste très attentif à l'avancement de cette contre-expertise, et n'hésitez surtout pas à me solliciter au besoin.
Cordialement.