Projet de centre d'enfouissement de déchets ultimes
Une super décharge dans le Saint-Ponais ?
 

[ précédente ] [ retour au sommaire ] [ suivante ]

Reçus par email
du 20 décembre au 6 janvier 2003


Reçu le 06/01/2003 de Christian Denis
Salut, soyez assurés du soutien de notre collectif : 12 associations de défense de l'environnement contre un projet de plate forme logistique (industrielle) géante à Gaillac, au pied des vignes AOC.
On organise un covoiturage samedi pour venir nombreux...
J'ai mis un lien sur votre site, pouvez-vous faire de même ?
Cordialement, Christian Denis
Mieux que Voilà, la coopérative Ouvaton héberge votre site pour quelques Euros par mois...
Faites comme nous, contactez les, c'est en plus d'une usage très simple...
Collectif J'aime Gaillac... http://www.ouvaton.coop/

[ haut de page ]

Reçu le 05/01/2003 de Francear
J'essaie de me connecter en vain sur le site depuis vendredi 02/01/03 après 20 h sans succès. J'avais cependant pu accéder au site dans la journée et des éléments via Midi Libre m'avaient parus importants en ce qui concernait la décharge de Bessan et les écrits parus le 7/12/02 sur ce même journal.
Il est dommage que le site ne fonctionne plus au moment où se met en place la manif du 11 janvier.
Merci de m'informer de la remise en place du site ou éventuellement de sa nouvelle adresse.
Je vous souhaite une très bonne Année et un vif succès à l'association Patanarès dans les prochains jours voire mois.
A bientôt.

[ haut de page ]

Reçu le 04/01/2003 de Nicolas Tormo
Je viens de voir sur la page http://graphin.free.fr/decharge/popup/sitapop.html que la digue passe sur "deux failles".
J'ai eu un peu de mal à identifier ce dont vous parlez mais je pense avoir trouver d'après les altitudes de la carte. Il s'agit du vallon au sud du plo de Bellegarde, vallon dont le sommet est le col de Tanarès ?
Le choix d'emplacement est effectivement des plus "intelligents" (humour 3ème degré, au moins !!). En hauteur, retenu par une digue, sur un terrain découpé ... la c... humaine me surprend tous les jours.
Revenons à la carte géol. Elle indique effectivement deux failles là, mais le mot "faille" employé ici n'est pas le bon : il s'agit en fait de contact et de décrochement.
Ce secteur appartient à la nappe de Pardailhan, qui est TRES compliquée. Il s'agit de la racine d'une nappe de charriage, ces contacts étant en fait un découpage "superficiel" de la nappe supérieure.
La "faille" incriminée est le grand décrochement d'Ardouane-Lacan. C'est le plus gros décrochement de la nappe de Pardailhan, mais ce n'est en fait qu'un "simple" décrochement de terrain. Ce n'est plus tectoniquement actif depuis bien longtemps (fin de la mise en place des Pyrénées).
Attention toutefois, la région de St-Pons a connu un séisme en 1986. La faille de Mazamet Tantajo, qui s'étend sur toute la Montagne Noire (plus de 100 km.) a encore un tour dans son sac.
Ce qu'il faut plutôt mettre en valeur, c'est le fait que la nappe est extrêmement morcelée, et qu'il y a donc contact rapide entre des roches très variées au point de vue chimique, mécanique, morcelement, perméabilité, etc.
Ce qui pourrait m'inquiéter, c'est donc la différence de compétence entre les deux roches de part et d'autre du décrochement, et donc sur les deux berges de la digue !
les grès de marcory d'un coté (durs et donc très découpés, perméables) et les schistes ordoviciens de l'autre (mous, plastiques au sens géologique j'entends).
Je comprends votre combat et y adhère. Il me semble qu'il y a là un mauvais argument avancé, alors que d'autres seraient plus pertinents pour le même résultat.
Beaucoup de courage pour la suite !
PS : il y a un moyen d'adhérer à l'asso par courrier ?

[ haut de page ]

Reçu le 04/01/2003 de Nicolas Tormo
Bonsoir.
Un vrai roman ce courrier !
> Votre site n'est pas conforme aux conditions générales d'utilisation
> des Pages Perso de Voilà : nous l'avons donc suspendu ; il n'est
> plus visible sur internet.
> Nous avons constaté que le contenu de votre FTP servait
> d'hébergement pour du téléchargement de Jeux/Mp3/Divx. Il est
> stipulé paragraphe 2 :
Si vous n'aviez effectivement que "quelques" mp3 ou swf, c'est un abus flagrant, ou un excès de zèle particulièrement mal placé.
Un bon conseil, laissez tomber définitivement voila et préférez le bon vieux multimania http://www.multimania.lycos.fr/signup/
Ils gèrent le PHP et le SQL qui vous permettrait de faire une site plus interactif.
Vous vous conformez au désidérata de voila et supprimez tout ... sauf un fichier de re-direction vers multimania !
enfin ... les formats mp3 et swf N'ONT STRICTEMENT RIEN D'ILLEGAL !
Bon courage.

[ haut de page ]

Reçu le 04/01/2003 : Stéphane Valay écrit à Voilà
Bonjour,
Je ne sais ce qui vous a poussé à suspendre le site http://site.voila.fr/decharge . Quelle qu'en soit la raison, je tiens à vous faire part de ma plus grande désapprobation et je fais appel à votre responsabilité civique et citoyenne pour que ce site soit à nouveau accessible en ligne le plus rapidement possible.
En effet, ce site (20 000 connexions en 15 jours) est un instrument indispensable dans la lutte que nous menons pour tenter de stopper un projet démentiel qui, s'il se réalisait, mettrait en péril l'environnement, la santé des habitants et l'économie de toute une région. Nous avons vraiment besoin d'aide dans cette action et ce d'autant plus que nous sommes actuellement dans une phase critique qui peut faire basculer la décision dans un sens ou dans l'autre.
Par ailleurs, ce mouvement de contestation à ce projet est en cours de médiatisation au niveau national. Ne pas remettre ce site en ligne serait sans aucun doute préjudiciable à l'image de Voila.
En comptant sur votre esprit civique et ne doutant pas de votre bonne volonté, veuillez recevoir mes respectueuses salutations.

[ haut de page ]

Reçu le 02/01/2003 d'Odile et André Bouchery
Madame, Messieurs,
Propriétaires et futurs résidents à Aupigno, nous avons lors d'un bref séjour durant les fêtes de fin d'année été informé du projet "Tanarès " qui ne peut que motiver un mécontentement violent et cela m'incite à prendre contact avec votre association et tenter obtenir plus d'informations, mais également pouvoir éventuellement être un acteur aidant.
En effet nous ne pouvons que difficilement concevoir qu'en zone "Parc régional du Haut Languedoc" avec villages classés "plus beau village de france" puissent servir d'abri pour l'enfouissement de déchets ultimes.
Une région que l'on voit actuellement se rénover, développer une industrie sur la base d'activité agricole bio, tourisme , randonnée et aussi aquatique, faune, flore ... tout un environnement sur les trois vallées compromis.
Nous résidons actuellement en région parisienne et nous n'avons eu aucune information relative à l'enquête publique prévue dans la précipitation ; toutefois pour les autres courriers (facture et paiement) la mairie et le trésor public savent parfaitement où nous trouver.
Merci de nous faire savoir comment vous aider et comment nous pouvons agir avec vous. Toutefois que cette année 2003 soit bonne et qu'elle nous permettent d'avancer sur des alternatives et non ce projet monstrueux.
Sincères salutations
Odile André BOUCHERY

[ haut de page ]

Reçu le 30/12/2002 de Stéphane Valay
Bonjour aux webmasters
Il me semble que ce serait intéressant de mettre sur le site internet le travail d'analyse sur l'impact probable du CSDU à Tanares sur l'économie locale, travail qui figure sur le dossier transmis par PATANARES à l'enquêteur. Il y a sûrement une copie informatique....
Cette approche économique du projet est un argument de plus pour convaincre les visiteurs du site ... ou les motiver un peu plus !!
C'est, à mon avis, le seul manque sur ce site internet qui est par ailleurs très bien conçu et très bien géré.
Ah si, un autre manque important: comme la manif du 11 janvier est maintenue, il serait bien de l'afficher en gros sur la première page.
Merci aux webmasters pour leur travail

[ haut de page ]

Reçu le 26/12/2002 de Tania Pols de Saint-Pons
Je reviens d'un séjour aux Indes, où la nature est réellement une poubelle (même le Gange !),mais les déchets ne sont pas encore trop toxiques, et un recyclage naturel s'effectue (singes, vaches qui mangent le plastique...).
Quel émerveillement, hier en rentrant ici, devant cette nature si belle, variée, propre...Et quel fut ma terreur d'apprendre qu'un tel projet pouvait tout faire basculer vers l'horreur, petit à petit...
Comment peut-on accepter un tel manque de respect ? cette injure à la nature ?
La mobilisation de tous et la prise de conscience rapide m'ont rassurée. Il est temps de réaliser à quel point nous sommes arrivés, et de se responsabiliser individuellement.
J'aimerais que ce petit coin de paradis soit préservé, pour nos enfants...
Comment une région qui vit principalement du tourisme dit "vert" peut-elle s'auto-détruire en acceptant un tel projet, et puis nous sommes dans un parc naturel, il me semble...
Cessons de faire des erreurs en pensant pouvoir les réparer.
Agissons en conscience maintenant!

[ haut de page ]

Reçu le 20/12/2002 de Gisèle Pons Gartoule (Riols) ou Narbonne
Je suis allée voir la décharge de Narbonne aujourd'hui:les sacs en plastiques volent par dessus la colline qui entoure la décharge et les chênes kermès en sont couverts dans un rayon de 500m environ,au delà quelques plastiques dans les vignes.Les caniveaux d'évacuation des lixiviats ne sont ni très larges, ni profonds.A l'accueil,le personnel n'a pas le droit de répondre aux questions posées,et on ne voit pas la décharge....mais on la sent (et c'est l'hiver!!). On ne voit qu'une nuée de mouettes.
Joyeux Noël et bonne année à tous

[ haut de page ]