Projet de centre d'enfouissement de déchets ultimes
Une super décharge dans le Saint-Ponais ?
 

[ précédente ] [ retour au sommaire ] [ suivante ]

Reçus par email
du 10 au 23 février 2003


Reçu le 23/02/2003 de Jean Coupiac
Association ecologiste du Caroux
Nous avons répondu sur un message ciblé: l'article a été écrit sur le site Radio France et nous ne l'avons plus. Il disait :
Les élus de notre département ont été très lents à s'occuper du problème, il y a un refus systématique et ainsi notre département est très en retard sur le tri des déchets, il suffit de se promener dans nombreux départements plus au Nord.
Nous avons réalisé une opération de compostage individuel par l'aide à l'achat de composteurs subventionnés à moitié.
Cela a été limité à la communauté de communes orb jaur et n'a pas eu de suite.
pourtant cette solution permettrait de réduire facilement une partie des fermentescibles et de réduire fortement les couts de collecte surtout en milieu rural.
Ce n'est pas une invention, nombreuses collectivités le font en France alors pourquoi même ce genre d'opération est négligé dans notre département ??
Bon courage
Reçu le 20/02/2003 de Hélène T.
Peut être des infos qui peuvent servir pour Tanarès. Je n'ai pas été voir ce nouveau site ni la rubrique contentieux mais on ne sait jamais. Nouveau site internet : www.fasp.info
FASP Forum Actualité Sites Pollués dédié aux outils méthodologiques

Conçu à la demande du ministère de l'Ecologie et du Développement Durable, en collaboration avec l'ADEME, le BRGM, l'INERIS et l'IRSN, ce site diffuse des informations relatives aux outils méthodologiques applicables à la gestion des sites et sols pollués, notamment :
- liste, description et actualisation des principaux guides dont plusieurs disponibles par téléchargement,
- réglementation applicable et accès aux textes correspondants,
- documents techniques relatifs à l'application des outils méthodologiques, - questions les plus fréquentes, glossaire,....

En outre, ce site permet de soumettre les questions que soulève l'application des outils méthodologiques. Les réponses sont apportées par des experts des organismes partenaires après, si besoin, validation par les instances nationales.

Nouvelles publications en matière de sites et sols pollués
Le ministère chargé de l'Environnement vient de faire paraître 2 nouveaux guides, accessibles sur son site Internet, à la rubrique dossiers thématiques, lutte contre les pollutions, sols.
Le premier, intitulé Mode d'emploi des outils méthodologiques applicables aux sites et sols pollués, liste les principaux outils disponibles pour la mise en oeuvre de la politique nationale, en précisant leurs finalités et limites. Il rappelle les idées essentielles qu'il faut garder à l'esprit et donne des exemples de situations illustrant leur utilisation.
Le second concerne la mise en oeuvre des servitudes applicables aux sites et sols pollués. L'objectif de ces servitudes est de conserver la mémoire de ces pollutions et de faire en sorte qu'un éventuel changement d'usage soit précédé des études et travaux nécessaires à la prévention d'une exposition dangereuse.

A la même adresse, peut être consultée une étude sur les contentieux civils et commerciaux dans le domaine des sites et sols pollués. Sur la base d'un recensement (non exhaustif), une analyse juridique ainsi qu'une typologie par type de contentieux et par problématique sont proposées.
Veille ONG EJ'ENVIE
Reçu le 17/02/2003 de Laurence
De tout coeur avec vous, je voudrais consulter votre site, mais je ne le trouve pas sur le web. Pouvez vous me l'indiquer. Merci.
Je serai cette après-midi à Olargues, et j'espère que tout le monde prend conscience de la gravité de la situation, surtout les élus. Je ne suis pas sûre qu'ils agissent pour un intérêt commun et c'est avec regret que je constate, une fois de plus, ce sentiment de mépris vis à vis de leurs administrés.
De tout coeur, Laurence.
Reçu le 12/02/2003 de Patrick Pace
Bonjour,
Une longue méditation........
Prendre la route qui part de St Pons et va vers Narbonne........
Beaucoup de travaux d'infrastructure.......
Avant d'arriver à Aigues Vives à droite, prendre Aignes...........
Direction Olonzac et là miracle.... La colline est "percée", d'énormes buses sont posées, des milliers de m3 de terre déplacés......Est-ce pour désenclaver le village et ses "70" habitants ?
Est-ce qu'une base nautique va être créée et que le transport des bateaux nécessite des convois exceptionnels. On peut réver que c'est pour notre bien, nous qui à la base n'y comprenons rien au bien publique et qui nous faisons manipuler par des associations incompétentes, dixit le rapport du commisseur-enquêteur.
Beaucoup de rancoeur est en train de se mettre en place et n'oubliez pas qu'une poignée de "gens" sont en train de nous ruiner, pour leur profit et que mensonges et simulacres sont les 2 mamelles de la politique.
Merci d'avoir pris le temps de me lire.
Cordialement à vous.
Reçu le 11/02/2003 de Christian Darlet
Bonjour,
J'ai obtenu votre adresse par un ami qui m'a fait part de votre combat.
J'ai regardé votre site qui est très intéressant avec des pages très claires.
Nous avons aussi fait un site car nous menons un combat contre les autorités de la Région pour fermer un site.
Je suis membre du Conseil d'Administration de l'Association Villeneuve-Gardiole (http://membres.lycos.fr/maguelonegardio/ Nous sommes sur la commune de Villeneuve-les-Maguelone (34) et nous nous battons pour la fermeture d'une décharge entre Montpellier et les étangs: la décharge du Thot située sur la commune de Lattes, décharge à ciel ouvert sans tri sélectif efficace. La décharge du Thot aurait dû fermer le 30 Juin 2002 et elle continue de recevoir tous les déchets de l'Agglo soit 400 000 tonnes/an.
L'agglomération montpellieraine a choisi en Novembre 2002 la filière de la Méthanisation; mais rien n'est moins sûr aujourd'hui, car le site pour implanter cette usine n'est pas encore connue, et il faut au moins trois ans pour la construire.
Aujourd'hui, le Préfet a prorogé un décret pour que les déchets soient déposés sur les Jardins de Maguelone à Lattes. Il ne faut pas s'y méprendre, c'est le même site (extension du Thot vers le Nord-Est) mais le nom est plus joli.
Un comité de vigilance vient de naitre à Lattes et se bat pour que ce site n'ouvre pas.
Pour ne pas que les décideurs fassent n'importe quoi, nous avons intenté une action en Justice.
Voilà le décor dans notre région.
Mon courrier est pour vous faire part de notre démarche dans la région montpellieraine. En unissant nos idées et nos forces, nous arriverons peut-être, à débattre auprès des autorités afin qu'elles nous entendent, et obtenir ainsi un environnement moins pollué.
Sincèrement
Reçu le 10/02/2003 de M. Galinié
Au sujet des tremblements de terre:
En 1950 ou 1951, je ne me souviens plus exactement, alors que j'étais interne au Collège Technique de St-Pons, un tremblement de terre a eu lieu pendant la nuit. A cette époque, les dortoirs comportaient 30 à 40 lits en fer. L'intensité de ce tremblement de terre a été suffisante pour faire déplacer ces lits sur les pavés, ce qui a réveillé la plupart des élèves.
Il y a certainement d'autres personnes qui se souviennent de ceci.
Par ailleurs il convient de rappeler que, plus récemment (1995 ou 96, nldr) un séisme dont l'épicentre se trouvait beaucoup plus au sud, a été très nettement ressenti dans le St-Ponais.
Au sujet des attendus de M. le Commissaire
Il est invraisemblable que M. le Commissaire refuse de tenir compte de tous les avis des experts géologues sur la nature des terrains. Une injure aux scientifiques et à la démocratie ! Il ne faudra pas s'étonner si le taux d'abstention augmente lors des prochaines consultations. Ne disait-on pas en 68: " Election piège à c...". A l'instar du Comité Révolutionnaire de 1794 qui à envoyé Lavoisier à l'échafaud en disant:"la République n'a pas besoin de savants", les décideurs doivent penser que : "la région de St-Pons n'a pas besoin de savants" (savants = ceux qui savent).