Projet de centre d'enfouissement de déchets ultimes
Une super décharge dans le Saint-Ponais ?
 

[ texte précédent ] [ retour au sommaire ] [ texte suivant ]

Lettre à Mme la Ministre de l'Ecologie et du Développement Durable
par François Bischoff, Saint-Pons de Thomières

le 20 février 2003
Madame la Ministre, au secours !

Il existe une réelle menace imminente d'attentat écologique majeur au cœur du Parc Naturel Régional du Haut Languedoc !
Les "indiens" des Hauts Cantons de l'Hérault - ainsi surnommés par un politique de Montpellier - sont menacés de pollution par un projet d'une énorme décharge par enfouissement (!) au sommet d'une montagne, à quelques centaines de mètres de SAINT- PONS DE THOMIERES, sur le site de TANARES, commune de RIOLS.
Ce projet est très avancé, car l'enquête publique est achevée après avoir soulevé une opposition de la quasi totalité de la population de plusieurs cantons menacés directement; les scrappers travaillent déjà sur le terrain !
Seule la décision de Monsieur le Préfet n'est pas rendue, mais les conclusions du Commissaire-Enquêteur sont publiquement connues…. en faveur du projet.

La pollution prévisible est multiforme : air et eaux contaminées, augmentation sensible de la circulation routière sur des axes déjà à saturation et accidentogènes, etc.

Un dossier très complet est accessible sur le site Internet www.decharge34.com.

Au secours, Madame la Ministre, les habitants du Parc Naturel du Haut Languedoc sont menacés d'extinction - eaux et air pollués engendreront la disparition d'espèces animales et végétales à coup sûr : plus d'abeilles, plus de fructification, fini les cerises de la Vallée du Jaur et d'Olargues - par les infiltrations polluantes, énormes menaces sur l'aquifère karstique patrimonial ainsi au SDAGE et sur les vins AOC de Saint-Chinian via les multiples failles..., menaces sur les cabécous de nos chèvres...

Le poumon vert des Cévennes Méridionales ne veut pas mourir !

Notre lutte est de bonne foi, de bon aloi, sans aucune visée politique, il s'agit simplement de sauver une nature encore protégée et aimée par des milliers de gens, y compris de nombreux étrangers, résidents ou touristes.
Le tourisme ainsi menacé est la seule véritable ressource en développement dans le Parc Naturel Régional du Haut Languedoc.

Tout ceci exprimé, il est évident que le problème du traitement des ordures est crucial; dans toute la mesure du possible, nous contribuons à rechercher la solution la plus raisonnable.

J'exerce le métier de libraire à Saint-Pons de Thomières depuis plus de 18 ans; originaire de Paris, je me sens très bien en Pays Saint-Ponais ! pourvu que cela dure...

Veuillez croire, Madame la Ministre, en mes sentiments respectueux

LA REPONSE

Ministère de l'Ecologie et du Développement durable
La Chef du Bureau du Cabinet
Paris, le 26 mars 2003

Monsieur,

Madame Bachelot-Narquin, Ministre de l'Ecologie et du Développement Durable, a bien reçu votre courrier du 20 février 2003 par lequel vous avez appelé son attention sur le projet d'un centre d'enfouissement de déchets ultimes sur le site de TANARES.

Je vous informe qu'elle a saisi Monsieur le Préfet de l'Hérault, en appelant tout particulièrement son attention sur ce dossier et en soulignant le sens de votre démarche.

Je vous prie de croire, Monsieur, à l'assurance de ma considération distinguée.

 athalie LECOMTE