Projet de centre d'enfouissement de déchets ultimes
Une super décharge dans le Saint-Ponais ?
 

[ texte précédent ] [ retour au sommaire ] [ texte suivant ]
Devenez, vous aussi, ... 
  un redoutable économiste politique ...  
  et un théoricien des poubelles !
(petit jeu languedocien, très fastoche et rigolo)
signé Gerbas, 15 décembre 2003

Ce petit jeu très fastoche et rigolo nous est proposé par l'aimable Monsieur Lawrence Summers. Ce Lawrence Summers n'est pas un branleur intégral, c'est même l'actuel patron de Harvard, l'ex-chef des conseillers économiques de la Maison Blanche, ex-gourou de la Banque Mondiale, secrétaire au Trésor américain, ex-patron de l'HIID (Institut de Harvard pour le Développement International), ex-conseiller de Boris Eltsine,... bref le genre de type qui viendra jamais dîner chez vous, même si vous sortez le service en porcelaine de tante Amélie.
Eh bien voici, dans sa lumineuse limpidité, ce qu'a déclaré naguère cet éminent cerveau d'expert et que je ne résiste pas au plaisir de vous transmettre in extenso :
"Les pays sous-peuplés d'Afrique sont largement sous-pollués. La qualité de l'air y est d'un niveau inutilement élevé par rapport à Los Angeles ou Mexico. Il faut encourager une migration plus importante des industries polluantes vers les pays moins avancés. Une certaine dose de pollution devrait exister dans les pays où les salaires sont les plus bas. Je pense que la logique économique qui veut que des masses de déchets toxiques soient déversées là où les salaires sont les plus faibles est imparable."

Tu l'as dit bouffi ! Je vous mens pas, si vous me croyez pas je cite même mes sources (voir notes 1,2,3,4,5 en bas de page).

Le petit jeu (languedocien, très fastoche et rigolo) consiste
1) à remplacer le mot "pays" par (au choix):
- Saint-Ponais/
- Parc naturel régional du Haut-Languedoc/
- la jolie petite région où j'ai choisi de vivre /
- les Hauts Cantons de l'Hérault
2) à remplacer Los Angeles, Mexico par Béziers, Montpellier, Marseille...
3) Pour les joueurs les plus avancés, vous pouvez également ajouter "qualité de l'eau" et remplacer le nom de ce délicieux Summers par celui d'un préfet ou d'un élu de votre connaissance.

Vous aussi, vous êtes devenu un redoutable économiste politique !
Désormais, vous voici parvenu au grade de théoricien (languedocien) de l'ordure !
Maintenant, vous avez enfin compris d'où vient l'inspiration des instigateurs du projet que nous dénonçons !

Gerbas

(1) cité par The Economist, 8/02/92
(2) cité par The Financial Times 10/02/92
(3) reproduit dans Courrier International n°68, 20/02/92
(4) reproduit par Le Monde du 19/05/92
(5) cité dans "lettre ouverte aux gourous de l'économie qui nous prennent pour des imbéciles" - Bernard Maris - éd. Albin Michel

[ haut de page ]