Projet de centre d'enfouissement de déchets ultimes
Une super décharge dans le Saint-Ponais ?
 

[ texte précédent ] [ retour au sommaire ] [ texte suivant ]

Brèves de dépotoir
reçu par mail le 25 janvier 2004

VICTIMES DE LA MODE
Nouvelle mode: le littering, qui consiste à balancer derrière soi ses détritus sans le moindre remords: canettes, papiers, bouteilles en plastoc, mégots,... c'est ainsi que 480 tonnes d'ordures ont été ramassée l'an dernier dans les rues de Fribourg (Suisse)

SAINTE COLERE
L'espoir a deux filles de toute beauté: la colère et la bravoure. La colère face aux choses telles qu'elles sont, et la bravoure nécessaire pour les faire changer.
Saint-Augustin.

FRACTURE OUVERTE
Dans le périodique "le Journal des Maires du 15 janvier 2004, on trouve sous le titre "La fracture s'élargit" un sondage commandé par le magazine à l'Institut Louis Harris et réalisé en décembre 2003. On y apprend notamment que la popularité de tous les élus est en baisse sensible. Les politologues et les cranes d'oeuf dudit institut nous proposent une interprétation de ces résultats: "ils révèlent une exigence démocratique au nom de laquelle le renouvellement du personnel politique favorise une meilleure respiration de la vie politique."
Puisqu'on vous le dit! Il ne nous reste plus qu'à souhaiter vivement que cette fameuse respiration s'accomplisse avant ... qu'on crève étouffés!

CNIID
Incinérations toxiques, décharges polluantes;,...à chaque scandale naît un collectif de riverains qui tente d'obtenir reconnaissance et réparation des préjudices. Un outil leur permettra de partager l'expérience accumulée partout en France: l'annuaire de la coordination nationale pour la réduction des déchets à la source, qui répertorie la plupart des acteurs en lutte. Il est diffusé par le Centre national d'information indépendante sur les déchets.
Site: www.cniid.org
Politis du 8 janvier 2004

CHUTE LIBRE
Le succès, les honneurs et tout le bataclan ne sont excusables que si celui qui les connaît sent qu'il finira mal. Il les acceptera donc uniquement pour, au moment venu, jouir pleinement de sa dégringolade.
Cioran

SANS SAC, C'EST LE PRIX A PAYER.
L'association Initiatives Citoyennes contre l'incinération et pour le recyclage des ordures ménagères (ICI-ROM ) se bat pour supprimer le fameux sac plastique généreusement distribué dans les grandes surfaces françaises. L'association dénonce énergiquement les conclusions d'une étude menée par le groupe Carrefour sur l'effet de serre: d'après ce dernier, les sacs biodégradables seraient plus nocifs que leurs homologues classiques. Elle propose des solutions : supprimer les sacs de sortie de caisse en suivant l'exemple de la Corse ou les rendre payants à hauteur de 15 cts d'euro l'unité comme en Irlande. Une décision qui a eu pour effet de faire baisser la consommation de ces besaces polluantes de 95%. A méditer.
ICI-ROM, BP69, 34401 LUNEL cedex
Politis du 8 janvier 2004

FRANCESCOU PAS MORT
Ouvrez donc les yeux ! (et bouchez-vous les narines)
Francescou Bilhe

SAUVE QUI PEUT, LES TERRIENS DEBARQUENT!
L'administration Bush, jamais à court d'idées pour faire triompher les forces du bien et utiliser ses milliards de dollars pour faire régner le bonheur sur Terre, vient de lancer l'idée d'un vol habité vers Mars: moteur nucléaire, voire ionique, technologies de pointe, nourritures lyophilisées, mission high-tech, top of the pops, rien ne sera trop beau pour amener des Terriens sur la planète rouge. Pour la gestion des déchets en revanche, on aura recours à une bonne vieille méthode, qui a largement fait ses preuves sur Terre: les valeureux spationautes balanceront leurs ordures par dessus bord. C'est vachement difficile de se débarrasser de ses vieilles habitudes!
d'après Science et Vie Junior - février 2004

TRISTE SELECTIF
Un Français sur cinq s'emmêle les poubelles au moment de trier ses déchets ! Pourtant ce n'est pas compliqué: d'un coté les ordures non recyclables, de l'autre les bouteilles, les packs, le verre, les boites de conserve. Aujourd'hui mal triés, près de 25% des emballages collectés ne peuvent être réutilisés. Et c'est d'autant plus regrettable que l'on en jette de plus en plus. Entre 1995 et 2000, la quantité de déchets a en effet augmenté de 7%.
Science et Vie junior, février 2004

TELETRASH
TF 1, ils sont moins cons que nous. Leurs ordures, ils les jettent pas. Ils les recyclent pour en faire des émissions télé.

AGROPOUBELLERIE
Le préfet de Bayonne a fait fort. Un arrêté permet désormais à l'usine Linde Gas à Saint- Martin de Seignanx, (40 ) de se débarrasser des 60 000 tonnes de chaux qui polluent les bords de l'Adour en les "offrant" aux cultivateurs de la région, sans en révéler le degré de toxicité. Un procédé malhonnête, dénoncé par le 100e numéro du journal Ortzadar, pour rendre à ce paysage, devenu lunaire, sa verdure originelle. Vieille de cinquante ans, la montagne de détritus ne laisse plus percer la moindre mauvaise herbe.
Ortzadar, BP 4, 64990 Mouguerre
dans Politis du 22 janvier 2004

CONSOMMER OU REDUIRE, IL FAUT CHOISIR
Diminuer le nombre de déchets toxiques produits par l'activité humaine, c'est possible. La preuve en est, aux Etats-Unis, le succès du "Toxics Use Reduction Act", qui a réussi à réduire de 50% en dix ans la production de déchets toxiques dans l'état du Massachussets. En France, la Cniid lance une pétition pour la mise en place d'une législation similaire à celle du Massachussets avec, comme objectif chiffré, la réduction de 5% par an de la production de déchets.
Politis du 11 décembre 2003

PHYSIQUE AMUSANTE
En avant-première, le sujet de philo du bac 2004 (Académie de Montpellier):
"Certains élus attirent les décharges comme les paratonnerres la foudre." Vous commenterez cette pensée inédite de Francescou Bilhe à l'aide d'un plan argumenté. Vous éviterez de vous abriter comme d'habitude derrière les sempiternelles explications géologiques.

MULTICASQUETTISME
Quand je me retrouve en train de devoir discuter face à un élu qui a plusieurs casquettes, je ne peux m'empêcher de lui demander à quel titre il cause. C'est vrai quoi: tu parles à une tête et c'est toujours l'autre qui te répond! Ca me rappelle l'histoire de l'Hydre de Lerne, cette bestiasse à huit ou neuf têtes qui fut combattue et finalement vaincue par Hercule. "Le poison qu'elle répandait était si fort que l'odeur laissée après son passage suffisait à faire mourir." Ne rigolez pas, je me suis renseigné (Robert Graves, les mythes grecs, p.105 ). Je comprends mieux les angoisses du héros légendaire face à cette bête multiple (même si je suis pas Hercule). La seule différence, c'est que l'hydre, quand tu lui avais coupé une tête, elle repoussait aussitôt. Alors que l'homme politique... mais non, je suis bête, il n'y a aucune différence!

[ haut de page ]