Projet de centre d'enfouissement de déchets ultimes
Une super décharge dans le Saint-Ponais ?
télécharger ce texte

[ texte précédent ] [ retour au sommaire ] [ texte suivant ]

Parlez-vous tekno ?
Gérard Bastide

Chaque fois qu'il y a enjeu, important ou pas, il y a débat. Il devrait y avoir débat. Et un débat, avant même d'être un débat technique, on l'a bien compris, c'est un débat d'idées. Et les idées ont besoin des mots pour les incarner. Les mots font vivre les idées, leur donnent corps, les habillent. Mais les mots servent aussi à les travestir les idées, à déguiser la vérité. Quand la situation s'y prête, les mots peuvent tour à tour servir d'écran de fumée pour voiler le réel, de code de communication entre ceux qui le maitrisent, d'obstacle pour ceux qui n'y ont pas accès, de mécanique tournant à vide pour donner l'illusion du réel. C'est la langue de bois.

Aussi, à notre retour d'un voyage d'étude linguistique en pays technocratique ( voyez, je viens de placer ici le premier exemple ), il nous a paru utile de rédiger un petit lexique basique en langue de bois français/ tekno. Nous vous proposons d'étudier à tête reposée ce premier exercice de correspondance français/ tekno. Dès les premiers jours, avec un tout petit peu d'habitude, vous pourrez vous aussi passer avec aisance du français parlé au comptoir du bistro à celui utilisé par les jargonneurs technocratiques. A l'inverse, vous pourrez facilement décoder la langue de bois utilisée officiellement dans les milieux de décideurs.

Nous vous souhaitons un bon apprentissage. La semaine prochaine, nous vous proposerons les premiers exercices pratiques de thème et de version bistro/tekno avec les corrigés.

ne dites plus
EN FRANCAIS DE LA RUE
dites
EN TEKNOLANGUE
un type complètement caractériel un tribun au caractère généreux et passionné
on les emmerde, on fera ce qu'on voudra la procédure engagée suit son cours
on leur a bien baisé la gueule nous entrons dans la phase 3 ou phase finale
l'intox les grandes chaînes généralistes de service public
une poignée de pélerins, toujours les mêmes plus de 3000 citoyens bien décidés à faire entendre leur voix
les gens ne sont pas du tout d'accord quelques gesticulations polémiques et vaines
les poubelaïres une armada de personnels hautement qualifiés
qu'est-ce qu'on fait ? une impasse technologique
les camions des poubelles la dernière génération de véhicules hautement spécialisés
un putain d'embouteillage à cause de ces gros culs impossibles à doubler une noria de véhicules au ballet bien réglé
cette bande d'enfoirés quelques éléments incontrôlés
tas de merde décharge contrôlée
gros tas de merde déchets industriels banals
très gros tas de merde centre d'enfouissement technique de déchets ultimes
une montagne de merde Tanarès
cette bande d'attardés qui a même pas voté pour nous le grand public
à nous les bénéfs, à eux les pertes un montage financier complexe et rigoureux
jus de merde lixiviats
des trous dans un coin perdu de montagne une solution audacieuse, à la fois moderne et innovante
les boules une forme malheureusement assez répandue de résistance aux forces de progrès
les glandes une inquiétude irraisonnée et obscurantiste
la haineun début de polémique
plein le cul en état de choc
on le tente, on verra bien au terme d'une série de modélisation fines et de simulations poussées
les citoyens exigent la transparence une vague psychose
on leur pisse à la raie une politique résolument volontariste

[ haut de page ]