Projet de centre d'enfouissement de déchets ultimes
Une super décharge dans le Saint-Ponais ?
 

[ texte précédent ] [ retour au sommaire ] [ texte suivant ]

Des propositions pourtant pas bien compliquées
Francescou Bilhe

Bonjour, je m'appelle Francescou Bilhe et j'habite dans le coin. On m'a jamais demandé mon avis mais ça fait rien, je le donne quand même avé plaisir. Si je peux être utile, je le fais toujours avé plaisir. C'est pour ça que je fais quelques propositions de bon sens que je m'étonne que personne y ait pas pensé plus tôt à part moi. Voilà.
Je vous souhaite la bonne santé et couvrez-vous bien la tête avant de sortir.
signé : Francescou Bilhe


DES PROPOSITIONS POURTANT PAS BIEN COMPLIQUEES QUE JE COMPRENDS PAS POURQUOI PERSONNE Y A PENSE A PART MOI

PROPOSITION n°1
Moi, Francescou Bilhe, je propose qu'on fasse la grêve illimitée des poubelles. On se retient, on fait plus du tout d'ordures. Ah, ils seront bien attrapés, ces messieurs de chez Six-Tas, quand ils verront les camions arriver vides. A ce qui parait que plus y a d'ordures, plus y gagnent. Hé bé, y vont en faire une tête!

PROPOSITION n°2
Moi, Francescou Bilhe, je propose qu'on gagne de l'argent. Puisqu'y parait que d'entasser des ordures sur la montagne jusqu'à temps que tout le monde est mort et que les jeunes y se souviennent même plus qui c'est qui a eu cette riche idée, hé bé je propose que y a pas de raison qu'on s'y mette pas nous aussi. Avec mon pote Amédée Potoir, on pourrait commencer petit: par exemple en stockant des peneus que personne ne veut pas sur les places de nos villages. Les enfants pourraient y faire des Jim canards avec les vélos. Ou bien stocker les cacas des gens dans des barils bleus bien fermés derrière les mairies. Y payeraient pour ça, ça gênerait personne et ça nous rapporterait des sous en attendant.

PROPOSITION n°3
Moi, Francescou Bilhe, je propose qu'on mette toutes nos ordures sur un site Interné, ou Untrénet, je sais pas moi comment il faut dire. Il parait qu'il s'en ouvre tous les jours. Des fois même pour accueillir des gens qui ont rien à se dire, qui viennent juste pour discuter le coup avec des vedettes des magazines. Ca veut bien dire qu'il y a de la place. Y doit bien avoir des sites Untrénet pour mettre nos ordures, non?

PROPOSITION n°4
Moi, Francescou Bilhe, je propose que Six-Tas y fassent moins de tas.
Un-Tas, ça suffirait bien assez.

PROPOSITION n°5
Moi, Francescou Bilhe, je propose de me coucher devant les camions pour les empêcher de rentrer. Pas devant-devant, naturellement, j'ai pas envie de saloper ma veste du dimanche. Et puis si le chauffeur y t'a pas vu, y t'espoutit comme une crêpe. T'es bien avancé. Non, moi je dis à distance réglementaire, 150 mètres ou plus. C'est le symbole qui compte. Ou même, té, chez toi, sur le canapé, par solidarité. On pourrait même inviter les copains et leurs femmes, on resterait tous couchés ensemble, manière de protester.

PROPOSITION n°6
Moi, Francescou Bilhe, je propose de déplacer Tanarès. Si on s'y met un dimanche, à toute une bande, avec des pelles, si on n'est pas des feignants, tu verras que la montagne elle aura pris mal à la fin de la journée. On pourrait mettre la terre dans les quatrèles et l'amener là où ça manque, à Valras par exemple. Ou dans les pays où l'eau monte.

PROPOSITiON n°7
Moi, Francescou Bilhe, je propose qu'on prenne des commissaires enquêteurs très très âgés. Pour pas que les regrets des décisions importantes qu'ils ont approuvé et qui engagent le sort de plusieurs générations les poursuivent trop longtemps. On pourrait même les recruter gâteux, croulants ou dans des centres de soins exprès et sans famille pour pas que leurs descendants y soyent inquiétés.

PROPOSITION n°8
Moi, Francescou Bilhe, je propose qu'on installe des bungalows sur la décharge et qu'on offre une semaine de vacances aux maires des communes qui remplissent la décharge, à leur conseil municipal, au préfet et aux autorités qui ont aménagé ce petit coin de nature et qui l'ont bien mérité. Il faudra aussi un cahier de réservation pour qu'ils viennent pas tous en août, sinon ça fera encore des histoires.

PROPOSITION n°9
Moi, Francescou Bilhe, je propose qu'on demande plus rien aux gens. C'est vrai quoi, on leur organise des réunions qu'on est même pas obligé, non seulement y débarquent avec la smala, y bouffent toutes les cacahouètes, mais en plus y posent des tas de questions et y sont d'accord sur rien. Si c'est ça la démocratie, c'est pas marrant. Moi je propose qu'on décide en haut lieu entre gens compétents. Point. Si sont pas contents, y z'ont qu'à aller à ailleurs, y verront si c'est plus fastoche.

PROPOSITION n°10
Moi, Francescou Bilhe, je propose de bombarder les puissances belligénantes avec nos poubelles. On chargerait 10 ou 15 tonnes d'escoubilles dans des gros porteurs en attendant et le premier qui vient te porter atteinte à la souveraineté française, Pif ! on te lui balance nos épluchures sur la tête. Je pense aux pays des papillons de complaisance, le Libéria et Malte et Panama et tout aco. On pourrait même faire des charters pour leur rebalancer nos excédents de galettes de boulettes de pétrolette. On pourrait en balancer aussi sur la Suisse. Pas n'importe où, juste sur certaines banques, parce qu'y a aussi des vaches et des chocolatiers et des coureurs cyclistes.

PROPOSITION n°11
Moi, Francescou Bilhe, je propose qu'on remplace ces vilains sacs poubelles noirs par des sacs de couleur, jaunes, verts, rouges,...Et au lieu de les jeter en vrac dans un trou de colline que même personne y les voie, on les empilerait artistiquement pour faire de grandes oeuvres visibles de la Grande Motte ou du Pic Saint Loup par temps clair. Les touristes verraient ces artifices multicolores depuis la plage et plutôt que de se faire caguer à des insolations, y viendraient en masse voir de près. Y aurait des marchands de cartes postales, de souvenirs, des maquettes de décharge et des sacs-poubelle à collectionner. Ca doperait les ventes. N ° 11 bis: ou alors d'autres sacs porteraient chacun une lettre de l'alphabet. Les enfants des écoles avec leurs maîtres, dans le cadre de grandes manifestations pour la demi-journée de l'environnement, les aligneraient pour faire des mots, des phrases sans fautes à la gloire de nos dirigeant populaires qui se verraient très bien sur la montagne. (Les phrases, pas les dirigeants).

PROPOSITION n°12
Moi, Francescou Bilhe, je propose qu'à des dates de l'année bien choisies, Noël et sa bûche, la Chandeleur, la Saint-Jean, les cantonales, la fête du feu, la fête des Belles-Mères, on fasse de grands brasiers avec nos ordures sur le sommet des montagnes. Ca ferait un peu comme les vieilles religions des anciens, ça nettoyerait un peu tous ces chênes verts et on communiquerait des messages d'amitié d'une montagne à l'autre. En plus que ça aurait le mérite d'éloigner les mouches.

PROPOSITION n°13
Moi, Francescou Bilhe, je propose que c'est dépassé, la fête du cochon, la fête de la châtaigne. Y faut être dans le vent, Bon Diou ! Faisons la semaine de l'odorat, la fête des parfums, le mois du nez. Selon le vent, y faudrait deviner au pifomètre d'où proviennent les camions du jour, qu'est-ce qui est en train de cramer. Les meilleurs taste-poubelles seront récompensés avec leur poids en pinces à linge ou un séjour à Salsigne en pension complète.

PROPOSITION n°14
Moi, Francescou Bilhe, je propose qu'on fasse un petit peu l'effort de parler plus moderne. On m'a dit qu'il fallait plus dire pourriture, mais résidu fermentescible. Il faudra s'entraîner à plus dire: "X... est une pourriture" mais "X... est un résidu fermentescible". Ne dites plus: "tu roules encore avec ta poubelle?", mais "tu te déplaces encore avec ton gisement de matières premières?" Faudra s'y faire.

PROPOSITION n° 15
Moi, Francescou Bilhe, je propose qu'on commence le tri sélectif par les hommes politiques: huile essentielle/ à recycler/ hautement toxique/ à refroidissement lent/ déchet ultime... Les citoyens seraient consultés régulièrement. Y voteraient avec des fiches avec le nom du type, les électeurs les trieraient une par une et les mettraient dans des boites prévues à cet effet. A la fin de la journée, un dimanche pluvieux par exemple, on ferait le décompte et ça éviterait à certains déchets de cumuler, de s'accumuler je veux dire, trop longtemps.

PROPOSITION n°16
Moi, Francescou Bilhe, je propose que je préfère être témoin "à" décharge que témoin "de" décharge.

PROPOSITION n°17
Moi, Francescou Bilhe, je propose qu'on crée une cérémonie, un prix, un machin comme ça, style Star Académy mais ça serait Star Salopery ou le prix Nobelbe pour ceux qui nous auront le plus empoisonné l'existence. Y aurait des Crados d'or, etc...une sélection départementale, des finalistes. On inviterait des vedettes comme MétalEurop, le syndicat de l'amiante, TotalFina ...on gagnerait des voyages à Seveso, AZF Toulouse, Bhopal, Minamata, Tchernobyl...

PROPOSITION n°18
Moi , Francescou Bilhe, je propose qu'on foute la paix à Monsieur Tanarès, que je ne connais pas personnellement, mais qui me fait l'effet d'un brave homme.

PROPOSITION n°19
Moi, Francescou Bilhe, je propose qu'on abandonne les incinératateurs actuels qui sont chers et compliqués et qu'on revienne au bon vieux système des incinératateurs de plein air, bien mieux adaptés à la campagne: rappelez-vous les anciens, c'est comme un incinératateur, mais sans les murs et la cheminée et ça te fait une combustion continue et absolument pas maîtrisée. La lueur des feux éclaire les routes la nuit, ça fait du folklore et ça diminue les accidents.

PROPOSITION n°20
Moi, Francescou Bilhe, je propose le slogan : "zéro S.D.F." (plus aucune Super- Décharge Faraonique)

PROPOSITION n°21
Moi, Francescou Bilhe, je propose que les élus et représentants de l'Etat qui auraient passé la date limite de consommation y soyent retirés de la circulation et infectés à des tâches d'intérêt général: nettoyage de plages mazoutées, dépollution des sites industriels,...

PROPOSITION n° 22
Moi, Francescou Bilhe, je propose qu'on double d'un coup la taxe d'enlèvement des ordures ménagères et que la moitié des sommes collectées aille à une caisse mutuelle pour soigner les problèmes respiratoires, infectieux, maladies de peau et autres qui ne manqueront pas de surgir quand l'air, les sols et les eaux auront été bien salopés.

PROPOSITION n° 23
Moi, Francescou Bilhe, je propose qu'on nous impose pas ce que personne avait eu l'idée de nous proposer et qui s'imposait pas vraiment.

PROPOSITION n° 24
Moi, Francescou Bilhe, je propose qu'avec tout le bon sens que j'ai et l'envie de bien faire qui me caractérise, dorénavant on fasse plus rien sans me demander mon avis.