Projet de centre d'enfouissement de déchets ultimes
Une super décharge dans le Saint-Ponais ?

[ texte précédent ] [ retour au sommaire ] [ texte suivant ]

Comment limiter nos déchets ?
reçu par email

Oui, les décharges sont des scandales et en même temps, on ne peut pas s'en passer puisque nous produisons des déchets ! C'est le cercle vicieux ! La lutte contre ces projets peut prendre plusieurs années et il faut s'armer de courage! Quelquefois, la lutte est couronnée de succès : il y a une vingtaine d'années, une décharge de déchets ultimes devait être installée à Optevoz ; association de défenses, lutte, … etc. pour aboutir à l'abandon du projet après des années de lutte. Depuis, le terrain où devait être Installée la décharge est même devenu une zone classée et protégée parce qu'on s'est aperçu que la flore et la faune ( papillons, insectes, .. etc. ) étaient exceptionnellement riches !

Qui produit les déchets ? C'est bien chacun de nous ! Et ce n'est pas une mince affaire que de les réduire au maximum. l I y a très longtemps que ces questions me turlupinent. (Je me rappelle encore de l'épreuve de philo où j'abordais le problème de la pollution; c'était en 1970 et les Verts n'existaient pas encore ! ).
Bon, concrètement, qu'est-ce qu'on fait ?
On pourrait peut-être échanger nos idées :

1. Je fais les courses avec un panier pour éviter les sacs plastique ( le moindre petit tube homéo se retrouve dans un sac). Quand je refuse le plastique au boucher du coin, il est étonné et me dit que je suis la seule à ne pas prendre son sac... Malgré ça, il y a toujours un stock de sacs à la maison. (Dans certains pays, ils sont payants et leur "consommation " a brutalement chuté, comme par hasard !)

2. Je fais autant que possible les courses au marché et j'évite au maximum le supermarché; c'est là que les emballages sont les plus nombreux.

3. Je choisis les produits avec l'emballage le plus simple possible (c'est pas facile).

4. Je remplace les produits conditionnés individuellement (fromage blanc, compote) par des pots de 1 kg .

5. Chaque fois que c'est possible, je choisis l'emballage verre contre l'emballage plastique (olives, jus de fruit, vinaigre ).

6. Je fais les yaourts et les enfants adorent.

7. Je prends les fromages à la coupe.

8. Je propose des goûters maison plutôt que des goûters emballés.

9. Je boycotte les bombes aérosols.

10. J'achète des lessives sans phosphates ( Le Chat, Maison Verte) et, pour ne pas engraisser les Henkel, Procter et Gamble, et Cie :

11. J'achète des produits de nettoyage Ecover non polluants ( produit vaisselle, nettoyant WC, nettoyant ménager...)

12. Nous avons mis un petit papier sur la boîte aux lettres "pas de publicité". Si chaque Français refusait la pub, c'est plus de 200 000 tonnes de papier par an qui seraient économisées !

13. J'achète enveloppes et papier recyclés.

Ce sont de bien petites gouttes d'eau dans un océan de pollution mais je me dis qu'elles ne sont, malgré tout, pas inutiles. Je cherche encore ce qu'on pourrait faire. Donnez-nous vos idées.
Bon courage pour la lutte.

[ haut de page ]